Le taux d’alcool autorisé au volant en Europe



Carte et comparatif


20.07.2020

Le taux d’alcool autorisé au volant en France est de 0,5 g/l et de 0,2 g/l pour les jeunes conducteurs. Les autres pays de l’Union européenne sont-ils plus ou moins sévères ?

 

L’alcoolémie autorisée au volant diffère beaucoup selon les Etats membres. Alors que le taux maximal autorisé est le plus souvent de 0,5 grammes (g) par litre de sang (l) – soit 0,25 mg d’alcool par litre d’air expiré – il varie entre 0 et 0,8 g/l dans les pays de l’UE.

La présence d’alcool dans le sang chez les conducteurs est ainsi interdite dans quatre pays. Ainsi la République tchèque, la Hongrie, la Slovaquie, et la Roumanie ne tolèrent aucune présence d’alcool dans le sang au volant. D’autres pays ont une législation légèrement plus permissive : en Estonie, en Suède et en Pologne, le taux ne doit pas excéder 0,2 g/l. 

La Commission européenne a recommandé l’adoption par tous les pays d’un taux normal autorisé ne dépassant pas 0,5 g/l. Tous les Etats membres respectent ce seuil, hormis Malte qui autorise un taux maximal de 0,8 g/l.

Certains pays ont également instauré un taux d’alcoolémie inférieur pour les conducteurs qui ont peu d’expérience sur les routes (généralement moins de cinq ans). Parmi eux, l’Espagne limite le taux d’alcoolémie à 0,3 g/l pour les jeunes conducteurs. La Grèce, l’Irlande, la Lettonie, le Luxembourg, les Pays-Bas et la France ont fixé ce seuil à 0,2 g/l. Et l’Autriche à 0,1 g/l.

En Croatie, en Allemagne, en Italie, en Slovénie et en Lituanie, si l’alcool est habituellement toléré jusqu’à 0,5 g/l (0,4 g/l en Lituanie), il est formellement interdit pour les jeunes conducteurs.



touteleurope

A lire aussi

Laisser un commentaire