Ces 750 milliards qui disqualifient l'UE et Macron



L’interprétation de l’accord de mardi n’a pas fini générer des débats entre partisans de l’UE, qui continuent à y voir un moment hamiltonien, et critiques qui y voient une forme de chant du cygne. Même s’il ne faut pas négliger la réelle, même si limitée, évolution fédéraliste, sur le fond l’UE persiste dans la même impasse. Et la France de Macron est bien le dindon de la farce pour reprendre Natacha Polony. Une UE dérisoire et caricaturale, un (…)


Europe



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire