Le couple d’Américains qui avait pointé des armes vers des manifestants de Black Live Matter inculpé


Le couple d’Américains qui avait pointé leurs armes vers des manifestants du mouvement Black Live Matter pour les éloigner de leur domicile du Missouri fin juin a été inculpé lundi 20 juillet, a indiqué la procureure de la ville de Saint-Louis. Mark et Patricia McCloskey ont tous les deux été inculpés d’utilisation illégale d’une arme, précise le journal américain « The Washington Post ».

« Il est illégal de brandir des armes de façon menaçante contre ceux qui participent à des manifestations non violentes, et bien que la situation n’ait heureusement pas dégénéré tragiquement, ce type de comportement est inacceptable à Saint-Louis », a déclaré la procureure, Kimberly Gardner, dans un communiqué.

« Nous devons protéger le droit de manifester pacifiquement et toute tentative de l’entraver en faisant de l’intimidation ne sera pas tolérée », ajoute-t-elle en demandant que le couple soit contraint de suivre un programme de rééducation.

En cas de condamnation, le gouverneur veut les gracier

En effet, la procureure n’a pas exigé que le couple soit arrêté mais recommande à la place d’un programme de déjudiciarisation, comme des travaux d’intérêt général, si le couple est condamné. En règle générale, l’inculpation d’utilisation illégale d’une arme peut entraîner jusqu’à quatre ans de prison, rappelle la chaîne ABC.

La violence par arme à feu, l’autre épidémie qui fait rage aux Etats-Unis

« C’est le monde à l’envers. La procureure pense apparemment que son travail n’est pas de nous protéger des criminels, mais de les protéger de nous. Nous n’allons pas nous excuser d’avoir fait ce qui est bien », a déclaré lundi Mark McCloskey, dans une interview pour la chaîne Fox News.

Un couple armé menace des manifestants Black Lives Matter à St Louis dans le Missouri

Même son de cloche du côté de l’avocat du couple. Joel Schwartz, estime « sans équivoque qu’aucun crime n’a été commis », selon la chaîne NBC News. « Je soutiens, avec mes clients, le premier amendement et le droit de chaque citoyen à faire entendre sa voix et son opinion. Mais ce droit doit s’équilibrer avec le deuxième amendement et la loi du Missouri, qui autorisent chacun de nous à protéger sa maison et sa famille contre les menaces potentielles », précise l’avocat.

Le gouverneur du Missouri, Mike Parson, a d’ailleurs déclaré qu’il envisagerait une grâce pour le couple s’il était reconnu coupable.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire