VIDEO. « Lorsque l’État apporte une aide directe, l’entreprise ne peut pas verser de dividendes » à ses actionnaires, affirme Bruno Le Maire



« Ce que nous avons déjà décidé, et mis en place, c’est qu’une entreprise qui bénéficie de l’aide de l’État, par exemple sous forme de prêts et de trésorerie, ne peut pas verser de dividendes » à ses actionnaires, affirme jeudi 16 juillet sur France Inter le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. C’est une « contrepartie, une obligation, sinon je ne signe pas le prêt pour l’entreprise », précise-t-il.

« Si vous n’avez pas d’argent pour votre entreprise et pour votre trésorerie, alors vous n’en avez pas non plus pour vos actionnaires, donc vous ne versez pas de dividendes », explique le ministre de l’Économie. Il estime que cette décision est « une règle de justice ».

Bruno Le Maire dénonce également la « délocalisation massive de l’industrie française », regrettant cette « tendance qui a maintenant plusieurs décennies ». Pour lui, « c’est un scandale économique et une faute politique, dont nous sommes tous collectivement responsables ». Le ministre de l’Économie estime que « nous avons laissé partir nos usines, nos compétences, des filières entières, nous avons affaibli des filières industrielles depuis 20 ou 30 ans parce que nous n’avons pas su prendre un certain nombre de décisions courageuses pour améliorer notre compétitivité, investir dans les compétences et dans l’innovation ».

Pour lutter contre, Bruno Le Maire mise notamment sur « la baisse des impôts de production, 10 milliards l’année prochaine, 10 milliards en 2022 pour que ça coûte moins cher d’ouvrir une usine en France et de relocaliser une activité industrielle en France ».



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire