Eric Dupond-Moretti veut créer des « unités de proximité dans les hôpitaux »



Eric Dupond-Moretti a assuré avoir « obtenu l’assurance d’un financement » afin que ces unités puissent voir le jour.

Mis en cause par des associations féministes pour ses critiques du mouvement #MeToo, Eric Dupond-Moretti a tenu à montrer qu’il comptait lutter contre les violences faites aux femmes. Auditionné lundi 20 juillet devant la commission des lois de l’Assemblée nationale, le nouveau garde des Sceaux du gouvernement de Jean Castex a promis la création d’« unités de proximité dans les hôpitaux » dédiées aux victimes de telles violences.

« Je veux que les femmes victimes soient entendues, accueillies, qu’elles reçoivent un meilleur accueil dans les commissariats et les gendarmeries », a martelé le nouveau ministre de la Justice, avant d’annoncer son souhait de « créer des unités des proximité dans les hôpitaux ». Si il ne s’est pas étendu sur le fonctionnement de ces futures entités, Eric Dupond-Moretti a assuré avoir « obtenu l’assurance d’un financement » afin qu’elles puissent voir le jour.

Eric Dupond-Moretti a également indiqué vouloir que les personnes suspectés de violences à l’égard de leurs conjointes soient rapidement mises en relations avec un magistrat du parquet pour un rappel à la loi, « indépendamment des poursuites engagées ultérieurement ou pas. »





francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire