les entreprises chouchoutées par l’État



Un vieux rêve du patronat exaucé par le gouvernement. Les entreprises vont voir leur impôt de production baisser de 10 milliards d’euros les deux prochaines années. C’est deux fois que ce que demandait le MEDEF. Une annonce de l’exécutif saluée par un fabricant de vis pour l’industrie automobile. Il juge l’impôt injuste car son calcul ne dépend pas de la santé de son entreprise.

Il doit par exemple payer la cotisation sur la valeur ajoutée (CVAE), un prélèvement sur son chiffre d’affaires, mais également une cotisation foncière sur le terrain occupé ainsi qu’une contribution sociale de solidarité qui taxe le nombre de salariés. Des prélèvements beaucoup trop lourds pour le chef d’entreprise en temps de crise. Avec cette baisse annoncée, la France pourrait devenir plus attractive et attirer des entreprises.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire