Emploi des jeunes, relance économique, écologie… Les principales annonces de Jean Castex


C’était l’heure du grand oral pour Jean Castex. Après l’interview d’Emmanuel Macron le 14 juillet, le Premier ministre a présenté ce mercredi à l’Assemblée nationale sa déclaration de politique générale, feuille de route du gouvernement pour les prochains mois. Relance économique, réformes à venir, soutien aux jeunes et aux plus précaires… « L’Obs » fait le point sur ses annonces.

  • 40 milliards d’euros pour l’industrie

Le Premier ministre a détaillé le plan de relance à 100 milliards d’euros annoncé par Emmanuel Macron, mardi. Le gouvernement consacrera ainsi 40 milliards d’euros à la reconstruction de l’industrie.

Faut-il des contreparties écologiques aux aides publiques ?

« Notre industrie s’est affaiblie. […] Nous sommes aujourd’hui trop dépendants de nos partenaires extérieurs, et insuffisamment présents sur certains secteurs stratégiques », a déploré Jean Castex.

  • 20 milliards d’euros pour la rénovation thermique et les technologies vertes

Le plan de relance mobilisera également « plus de 20 milliards d’euros pour la rénovation thermique des bâtiments, pour réduire les émissions des transports et de nos industries, pour produire une alimentation plus locale et durable, pour soutenir les technologies vertes de demain comme les batteries, pour mieux recycler et moins gaspiller », a annoncé le Premier ministre qui a planté un objectif ambitieux : « Faire de l’économie française la plus décarbonée d’Europe. »

  • Un plan vélo sans précédent

Le plan de relance comprendra également « un plan vélo très ambitieux » et « contractualisé » avec les collectivités. D’ici fin 2021, tous les territoires devront être dotés de « contrats de développement écologiques ».

  • Six milliards d’euros dans le système de santé

Jean Casetex a annoncé un plan d’investissement de 6 milliards d’euros dans le système de santé, qui s’ajoute aux 13 milliards d’euros de reprise de la dette hospitalière d’ores et déjà prévus par le gouvernement.

Ségur de la santé : un accord sur les salaires à l’hôpital est validé par une majorité de syndicats

« L’objectif est de donner davantage de souplesse aux établissements, d’intégrer la qualité des soins dans les règles de financement des hôpitaux et des médecins de ville » et « de mettre l’accent sur la prévention », a-t-il affirmé.

  • La lutte contre le chômage, « la priorité absolue des 18 prochains mois »

Jean Castex a placé la lutte contre le chômage et pour la préservation de l’emploi au centre de sa politique. Il a notamment indiqué qu’en matière de formation, un effort supplémentaire d’un milliard et demi d’euros allait être fait. Il a également invité les régions à « amplifier leurs interventions propres ».

Bond historique du chômage : « La reprise viendra de la consommation »

« Les personnes qui s’orienteront vers les formations dans les secteurs en tension verront leur compte personnel de formation abondé », a-t-il annoncé. Il a également affirmé un objectif de 200 000 places supplémentaires de formation en 2021, notamment au bénéfice des jeunes et des demandeurs d’emploi.

  • Favoriser l’emploi des jeunes

Le Premier ministre a souligné l’importance de favoriser l’emploi des jeunes, rappelant que 700 000 d’entre eux allaient bientôt se retrouver sur le marché du travail. Un plan jeunesse sera donc « discuté vendredi avec les partenaires sociaux », a annoncé Jean Castex.

Chômage : « Pour les jeunes, l’impact de la crise est beaucoup plus fort »

Pour lutter contre le chômage des jeunes, le Premier ministre a précisé que le dispositif d’exonérations de cotisations sociales pour favoriser l’emploi serait « à hauteur de 4 000 euros par an, pour les jeunes de moins de 25 ans, jusqu’à 1,6 smic, dans toutes les entreprises et pour une durée d’au moins un an ».

Il a également annoncé que « dès la rentrée, les repas dans les restaurants universitaires seront à 1 euro pour les étudiants boursiers », contre 3,30 euros actuellement.

  • Une revalorisation de 100 euros de l’allocation de rentrée

Jean Castex a également annoncé que l’allocation de rentrée serait revalorisée « de façon exceptionnelle » à la rentrée de septembre, précisant ensuite à l’AFP que cette revalorisation serait de 100 euros.

Vers une augmentation du coût de la scolarité à la fac ?

  • La réforme des retraites « nécessaire »

Le Premier ministre a rappelé son souhait de mettre en œuvre la retraite universelle par points voulue par Emmanuel Macron. « Cela implique clairement la disparition à terme des régimes spéciaux », a-t-il rappelé. Il a toutefois souhaité distinguer la réforme « très clairement de toute mesure financière, appelée parfois paramétrique ».

  • Pas d’« effort fiscal » demandé aux Français

Jean Castex a marché dans les pas d’Emmanuel Macron et a assuré qu’il « n’est pas envisageable de demander un effort fiscal supplémentaire aux Français » actuellement.

  • Des « juges de proximité » contre la délinquance du quotidien

Evoquant les récentes violences à Dijon ou encore l’agression d’un chauffeur de bus à Bayonne la semaine dernière, Jean Castex a promis d’apporter une réponse « ferme et sans complaisance » aux « minorités ultraviolentes », qui « viennent systématiquement ternir les manifestations ».

Face à « la petite délinquances » comme « le tag, l’insulte, le petit trafic », Jean Castex a annoncé vouloir créer « dans les territoires des juges de proximité » dont la mission sera de réprimer « les incivilités du quotidien »

  • Un projet de loi contre les séparatismes

Le Premier ministre a évoqué les groupes qui s’en prendraient « aux lois de la République », ciblant particulièrement « l’islamisme radical sous toutes ses formes ». Pour les combattre, il a annoncé « un projet de loi contre les séparatismes », qui sera présenté en conseil des ministres à la rentrée.

« Communautarisme » ou « séparatisme » ? Macron a tranché

Plus d’informations dans quelques instants





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire