« Le discours de Jean Castex s’inscrit dans la ligne de la droite sarkozyste »



Vous faites partie des 177 députés qui ont refusé d’accorder leur confiance au gouvernement de Jean Castex. Pourquoi avoir pris cette position ?

A titre personnel, j’ai effectivement voté contre la confiance à ce nouveau gouvernement. L’ensemble des députés de Nous Demain – mouvement que nous avons lancé en juin dernier avec six autres parlementaires venus de la majorité – a également voté contre. Idem pour les deux tiers du groupe Ecologie Démocratie Solidarité (EDS), auquel j’appartiens désormais.

A entendre le discours de politique générale de Jean Castex, je ne peux que déplorer le nouveau chemin emprunté par l’exécutif : la politique menée se veut toujours plus pro-entreprises quand les droits sociaux sont, eux, sans cesse revus à la baisse. Flexibilisation des droits du travail, baisse de fiscalité pour les entreprises à qui on ne demande aucune contrepartie… Dans l’esprit du gouvernement, de la majorité et du président de la République, j’ai le sentiment que ce fameux « monde d’après » – qu’on aurait pu bâtir sur un