Twitter s’attaque à Génération identitaire


Régulièrement accusé d’être bien trop accomodant avec les messages de haine en ligne, qui prolifèrent sur certains comptes de ses utilisateurs, Twitter s’attaque à Génération Identitaire. Selon Europe 1, « le réseau social ferme, un à un, tous les comptes du groupuscule d’extrême-droite ».

Dans son viseur, en particulier, les militants condamnés par la justice pour incitation à la haine raciale. L’an dernier, rappellent nos confrères, trois militants de l’association d’extrême droite ont été condamnés pour des blocages anti-migrants menés dans les Alpes au printemps 2018. L’association d’extrême droite avait elle été condamnée à l’amende maximale de 75 000 euros.

L’objectif de Twitter, avec ce « grand ménage » est clair : montrer qu’elle change d’attitude face aux messages de haine. Il y a quelques semaines, aux Etats-Unis, Twitter avait surpris en masquant pour la première fois un message de Donald Trump qui expliquait, fin mai, que les émeutes seraient « accueillies par les balles ». Un message qui faisait une « apologie de la violence », a justifié Twitter. Le réseau social avait également signalé quelques jours plus tôt comme trompeur des propos de Donald Tump sur le vote par correspondance, articles de journaux à l’appui.

!function(f,b,e,v,n,t,s) {if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version='2.0';n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window,document,'script','https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js');fbq('init','363679417311246');fbq('track','PageView');fbq('track','ViewContent' ,{content_id:'31200',content_category:'Politique',content_title:'Twitter s’attaque à Génération identitaire',content_type:'article',content_tier:'gratuit'} );



nouvelobs