Des signes de COVID-19 pourraient être cachés dans la voix



Selon une expérience menée par des chercheurs de l’Institut de technologie du Massachusetts, il est possible de rechercher des biomarqueurs vocaux de Covid-19 en analysant les sons émis par les personnes asymptomatiques lorsqu’elles parlent. L’infection aurait en effet la capacité d’affecter le bon fonctionnement des muscles nécessaires à la parole, même chez les personnes asymptomatiques.



Sante magazine

A lire aussi

Laisser un commentaire