qui c’est le plus fort chez les Verts ?


Il a gardé le poster en souvenir. C’était à Grenoble pour les régionales de 2010. Eric Piolle venait d’entrer chez les Verts, il assistait à son premier meeting et l’une des vedettes de la soirée s’appelait Yannick Jadot. Sous les yeux d’Eva Joly et de Cécile Duflot, les deux hommes s’étaient retrouvés sur la même estrade. Dix ans plus tard, les voilà potentiels rivaux pour figurer en haut de l’affiche verte en 2022.

Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Poitiers, Annecy… Ces grandes villes raflées par les écolos

Au lendemain de municipales qui ont vu leur parti triompher à Marseille, Lyon, Strasbourg et Bordeaux, les deux étoiles montantes se toisent. « N’ayez aucun doute, j’aurai un rôle dans la construction de l’alternative », glisse Jadot, mâchoire serrée et costume bleu, lorsque « l’Obs » lui demande ses intentions il y a quelques semaines.

Municipales 2020 : Yannick Jadot et les Verts à la conquête des grandes villes

Eric Piolle, qui vient d’être réélu maire de Grenoble et d’annoncer que ce serait son dernier mandat, préfère la jouer collectif : « Ce qui m’intéresse, c’est que l’arc humaniste trouve un débouché politique. Je suis au service de cela. » Manière de se placer lui aussi dans la course. A EELV, on se prépare au match. Stéphane Pocrain, une figure du parti, observe :

« Pour l’instant, leur duel est à fleurets mouchetés. Tout l’enjeu est d’éviter que ça saigne… »

Le grand blond et le brun à vélo

Entre le grand blond parisien du canal Saint-Martin et le brun grenoblois qui ne c





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire