Dupond-Moretti à la Justice, « une déclaration de guerre » pour l’Union syndicale des Magistrats


La nomination au poste de garde des Sceaux de l’avocat Eric Dupond-Moretti, lundi 6 juillet, est une « déclaration de guerre à la magistrature », a estimé l’USM, syndicat majoritaire chez les magistrats, dans une déclaration à l’AFP.

Eric Dupond-Moretti, une grenade dégoupillée au ministère de la Justice

« Nommer une personnalité aussi clivante et qui méprise à ce point les magistrats, c’est une déclaration de guerre à la magistrature », affirme Céline Parisot, présidente de l’Union syndicale des Magistrats. « Quel est le message quand en plus le ministre de la Justice se trouve relégué aussi loin dans l’ordre protocolaire ? Le mépris le plus total pour la Justice », a-t-elle ajouté.

« Ça nous pose un vrai problème »

Invitée d’Europe 1 ce mardi matin, la magistrate a de nouveau exprimé sa profonde méfiance, redoutant un « affrontement ». « Nommer au ministère de la Justice quelqu’un qui méprise profondément les magistrats et qui a pour habitude de nous insulter en nous traitant de caste endogame ou de barbouzes, ça nous pose un vrai problème », estime-t-elle.

« Ce sont des mots de mépris et de déconsidération. Nous espérons qu’au-delà de ces mots, il y en ait d’autres qui soient ceux d’un ministre et pas ceux d’un avocat de la défense. »Dupond-Moretti à la Justice, Darmanin à l’Intérieur… voici la composition du gouvernement Castex

« Il n’y a pas que les responsabilités des magistrats à réformer dans notre ministère. Il y a énormément de choses et notamment un problème de budget qui nous empêche de travailler correctement. On l’a vu pendant la crise sanitaire, ça a été catastrophique. Ça, ce sont de vrais problèmes », conclut la magistrate.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire