Pourquoi Nadia Hai, nouvelle ministre déléguée à la Ville, a démissionné de son mandat de député


Un suppléant très encombrant. Nommée lundi ministre déléguée à la Ville, Nadia Hai a démissionné de son mandat de député LREM dans la foulée, selon le « Journal officiel » publié ce mardi 7 juillet. Elle avait été élue dans la circonscription de Trappes en 2017.

« Le président de l’Assemblée nationale a reçu de Mme Nadia Hai, députée de la 11e circonscription des Yvelines, une lettre l’informant de sa démission à compter du lundi 6 juillet 2020. Acte est pris de sa démission », précise le « JO ».

Cette annonce entraînera une législative partielle dans les Yvelines, dans un délai de trois mois, conformément au Code électoral.

Son suppléant mis en examen

La « marcheuse » n’était pas du tout obligée de démissionner de ses fonctions à l’Assemblée nationale. En temps normal, quand un député entre au gouvernement c’est tout simplement son suppléant qui prend son siège. Et c’était bien ça le problème…

Ledit suppléant, Moussa Ouarouss est mis en examen depuis la fin 2019 dans une enquête portant sur un trafic de stupéfiants entre le Maroc et la France. « Il ne fallait pas qu’elle soit remplacée par son suppléant », raconte un des collègues de Nadia Hai à France-Inter. Toujours selon la radio, Moussa Ouarouss a été mis en examen pour importation, transport, détention de produits stupéfiants en bande organisée et association de malfaiteurs.

Interrogée par l’AFP au moment de l’annonce de cette mise en examen, Nadia Hai avait indiqué ne plus avoir de contacts avec son suppléant « depuis plusieurs mois » en raison de « désaccords politiques ».

Le retour de Benoît Hamon à l’Assemblée ?

De son côté, Moussa Ouarouss a précisé sur son compte Twitter, que cette décision avait été prise en « commun accord » avec Nadia Hai. « N’étant plus sur la circonscription depuis deux ans, je pense qu’un candidat local saura mieux représenter la voix des habitants de la 11e circonscription des Yvelines », a-t-il écrit.

La majorité perd donc un nouveau siège à l’Assemblée nationale. Cette démission pourrait également signer le retour de Benoît Hamon en tant que député. En effet, aux municipales de Trappes, c’est le candidat soutenu par le fondateur du parti Génération. s, Ali Rabeh (divers gauche) qui a gagné. Pour rappel, la nouvelle ministre déléguée à la Ville avait battu le socialiste Benoît Hamon aux législatives de 2017.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire