« Je ne fais la guerre à personne »


« Je veux garder le meilleur et changer le pire », a déclaré Eric Dupond-Moretti, ce mardi 7 juillet, lors de la passation de pouvoirs au ministère de la Justice où il succède à Nicole Belloubet. En un quart d’heure d’un discours non dénué d’émotion, le ténor du barreau a notamment rassuré les magistrats, avec qui il a entretenu des rapports tendus au cours de sa carrière : « Je ne fais la guerre à personne », a-t-il martelé.

> Voir le replay de son discours :

Après sa nomination, l’USM, principal syndicat de magistrats, avait dénoncé une « déclaration de guerre à la magistrature ».Eric Dupond-Moretti, une grenade dégoupillée au ministère de la Justice

« Je veux avancer sur un projet qui me tient à cœur : l’indépendance de la justice », a également affirmé l’ex-avocat pénaliste. « Je souhaite être le garde des Sceaux qui portera enfin la réforme du parquet tant attendue », au cœur de récurrentes critiques sur l’indépendance de la Justice.

« Mon ministère sera aussi celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme », a-t-il par ailleurs promis en conclusion.

Quand Eric Dupond-Moretti nous parlait de son « anarchisme épicurien »





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire