Le box-office de la semaine du 1er juillet 2020



Les Parfums © 2020 Stéphanie Branchu / Les Films Velvet / France 3 Cinéma / Pyramide Distribution Tous droits réservés

Le box-office français s’accroche en cette semaine 27, allant du 1er au 7 juillet, la deuxième après la réouverture des salles. Il fait même preuve d’une étonnante stabilité, avec une toute petite hausse d’un peu plus de 18 500 entrées par rapport à la semaine précédente. Or, ces moins de 850 000 tickets doivent quand même être vus comme le minimum syndical de la fréquentation hebdomadaire. Car on est toujours au fin fond du creux de la reprise, avec des indicateurs comparatifs qui indiquent une dégringolade spectaculaire de 78 % par rapport à la même semaine en 2019. Celle-ci était dopée par la dernière journée de la Fête du cinéma et le démarrage tonitruant de Spider-man Far from Home de Jon Watts, cumulant à lui seul plus de 1 370 000 entrées sur ses sept premiers jours d’exploitation. Qui aurait cru, il y a un an, qu’on se souviendrait avec énormément de nostalgie de cette époque-là ?!

Les salles obscures en France font donc essentiellement de la résistance ces derniers jours. De la résistance en espérant que les blockbusters américains, les seuls véritables locomotives économiques, ne tarderont pas trop à sortir. Et une résistance aussi qui doit se contenter vaillamment du soutien du cinéma français, laissé quasiment seul à gérer l’après-crise pour l’instant plutôt calamiteux. En effet, le contexte est si morose que certaines salles ont carrément préféré refermer leurs portes, en attendant des jours meilleurs à la fin de l’été. C’est principalement le cas en province, comme pour le Palace à Montluçon près de Clermont-Ferrand ou pour deux complexes gérés par Megarama, l’un en Saône-et-Loire, l’autre dans le Jura. Mais en Île-de-France, les indicateurs ne sont pas non plus au vert, comme le montre la fermeture temporaire à partir de ce soir du Hémisphère à Coulommiers. Le fait que bon nombre de multiplexes parisiens, les UGC Ciné Cité de Bercy et Paris 19 pour ne citer qu’eux, tournent toujours à mi-régime n’invite pas non plus à l’optimisme.

Environ un million de spectateurs se sont rendus dans les salles de cinéma fraîchement rouvertes au mois de juin. Par choix ou par défaut, ce public est toujours aussi friand de productions françaises. Ces dernières confortent ainsi encore légèrement leur part de marché à 48 % cette semaine. La seule nouveauté ayant réussi à se classer dans le Top 10 n’y est sans doute pas pour rien. Les Parfums de Grégory Magne a vigoureusement défendu sa deuxième place, derrière l’ancien champion, pour la deuxième ou la troisième fois de suite – si l’on compte sa première semaine tronquée en mars – La Bonne épouse de Martin Provost.

Parmi les autres films en continuation, les choses ne bougent guère. En ce début d’été, les films destinés à un public familial s’en sortent forcément un peu mieux. Mais les deux épopées historiques, De Gaulle de Gabriel Le Bomin et L’Ombre de Staline de Agnieszka Holland, se défendent assez honorablement. Et même le cinéma d’horreur de qualité se maintient plutôt bien puisque, pour l’anecdote, Invisible Man de Leigh Whannell ne perd que la bagatelle de quarante spectateurs par rapport à sa semaine de redémarrage.

Pour la semaine prochaine, Tout simplement noir de Jean-Pascal Zadi et John Wax a tant soit peu répondu présent à l’espoir placé en lui. Sur un large circuit de près de cinq-cents salles, il réussit une première journée à un peu plus de 42 000 entrées. Ce qui est, toutes proportions gardées, le huitième meilleur démarrage d’un film français en cette année atypique. Cela devrait permettre à la comédie de s’imposer sans peine comme le nouveau champion du classement, peu importe les résultats des sorties décalées du mardi 14 juillet, jour férié.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 1er et le mardi 7 juillet 2020 :

  1. La Bonne épouse – distribué par Memento Films – 17ème semaine / – 24 % – 126 691 entrées / 507 224 cumul – 15 % part de marché
  2. Les Parfums – distribué par Pyramide Distribution – Nouveauté – 121 018 entrées cumulées – 14 % part de marché
  3. En avant – distribué par The Walt Disney Company France – 18ème semaine / + 29 % – 86 495 entrées / 769 385 cumul – 10 % part de marché
  4. De Gaulle – distribué par SND – 18ème semaine / – 25 % – 75 074 entrées / 791 823 cumul – 9 % part de marché
  5. L’Ombre de Staline – distribué par Condor Distribution – 2ème semaine / – 17 % – 55 652 entrées / 140 532 cumul – 7 % part de marché

6. Invisible Man – distribué par Universal Pictures France – 19ème semaine / + 0 % – 43 454 entrées / 715 734 cumul – 5 % part de marché

7. The Demon Inside – distribué par Alba Films – 2ème semaine / – 18 % – 32 818 entrées / 83 050 cumul – 4 % part de marché

8. L’Appel de la forêt – distribué par The Walt Disney Company France – 20ème semaine / + 16 % – 25 662 entrées / 1 229 062 cumul – 3 % part de marché

9. Nous les chiens – distribué par The Jokers / The Bookmakers – 2ème semaine / + 9 % – 24 040 entrées / 46 153 cumul – 3 % part de marché

10. 10 jours sans maman – distribué par StudioCanal – 20ème semaine / + 18 % – 22 575 entrées / 1 151 800 cumul – 3 % part de marché



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire