la CFDT dénonce une reprise qui n’est pas « acceptable », avec « des conditions de sortie au minima du minima »



Le groupe va reprendre 2 520 salariés de l’enseigne d’habillement qui emploie actuellement 5 400 personnes. « Nous ne pouvons pas dire que ce soit une bonne nouvelle », réagit le délégué CFDT Jean-Louis Alfred.

Le tribunal de commerce de Paris a annoncé mercredi 8 juillet, dans l’après-midi, que l’enseigne de vêtements La Halle, qui emploie 5 400 salariés, va être repris conjointement par les groupes Beaumanoir, Chausséa et Chauss 34. Seuls 3 300 salariés conserveront leur emploi. Le groupe Beaumanoir reprend à lui seul 2 520 salariés. « Cette offre est la mieux-disante sociale, mais pas la plus acceptable pour nous », a réagi sur franceinfo Jean-Louis Alfred, délégué syndical centrale CFDT la Halle.

« Moi, je vois plutôt le verre à moitié vide qu’à moitié plein. C’est aujourd’hui, 2 500 salariés qui vont sortir. Nous ne pouvons pas dire que ce soit une bonne nouvelle, surtout que les conditions de sortie sont vraiment au minima du minima. », estime Jean-Louis Alfred.

Le délégué syndical a détaillé ces conditions de sortie pour les salariés qui vont perdre leur emploi : « L’intersyndicale, dont nous sommes les seuls à ne pas faire partie, a signé un accord partiel qui distribue une enveloppe de 35 millions d’euros à ces 2 500 salariés qui vont devoir partir. Globalement, chacun de ces salariés va se voir attribuer une enveloppe de 14 000 euros pour pouvoir se former, pour pouvoir sortir. La plupart ont entre 30 et 35 ans d’ancienneté, a détaillé Jean-Louis Alfred. 

Pour nous, 14 000 euros après 35 ans de bons et loyaux service, ce n’est pas acceptable.Jean-Louis Alfred, délégué CFDTà franceinfo

Jean-Louis Alfred s’est dit « inquiet » à propos de cette reprise de la Halle par le groupe Beaumanoir : « Ce qui peut m’inquiéter avec Beaumanoir, c’est le peu de liquidités qu’il a mises dans l’offre. Avec 600 000 euros, il se retrouve en possession de 370 magasins, a fait valoir le délégué CFDT. Il ne faut pas oublier que la Halle, en 2019, faisait presque 900 millions de chiffre d’affaires. Aujourd’hui, Beaumanoir, pour 600 000 euros, il s’offre ça. On lui donne en cadeau ces 370 magasins. On lui donne 120 millions d’euros de stock. Ce sont d’énormes cadeaux qu’on lui fait. En espérant que ces gros cadeaux viennent servir les salariés mais j’ai des doutes. »



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire