Jean Castex dit « assumer totalement » les nominations de Darmanin et Dupond-Moretti


Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV ce mercredi 8 juillet, le Premier ministre Jean Castex a dit « assumer totalement » le choix de Gérald Darmanin au ministère de l’Intérieur, alors que cette nomination a provoqué l’ire de nombreuses personnes.

« J’assume totalement cette désignation », a-t-il martelé, interrogé sur les nominations de Gérald Darmanin mais aussi du nouveau ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, épinglé pour d’anciens propos sexistes. « Pour des raisons politiques, mais aussi personnelles, tout ce qui touche aux violences intraconjugales aux questions de viol m’est particulièrement cher », a-t-il insisté.

L’accusation de viol qui plane sur les premiers pas de Gérald Darmanin à l’Intérieur

Selon lui, Gérald Darmanin, accusé de viol, « a le droit comme tout le monde à la présomption d’innocence ». « Il y a déjà eu sur ces mêmes faits des actes d’instruction qui ont été clairement des actes de rejet », a-t-il ajouté. L’affaire sur cette accusation de viol a en effet déjà fait l’objet d’un non-lieu, mais des investigations ont toutefois été relancées en juin.

Dupond-Moretti pas choisi « pour s’en prendre aux magistrats »

Quant à Eric Dupond-Moretti, décrit comme « un garde des Sceaux haut en couleur, solide, costaud » mais dont la nomination a provoqué méfiance et colère dans la magistrature, il a été choisi non pas « pour s’en prendre aux magistrats », mais pour « défendre la justice et lui redonner les moyens ».

Eric Dupond-Moretti, une grenade dégoupillée au ministère de la Justice

Jean Castex a par la même occasion annoncé une augmentation prochaine du budget de la justice. « Il faut donner les moyens de fonctionner en proximité à la justice », a-t-il estimé, déplorant que l’Etat ne l’ait pas assez fait auparavant.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire