Bernard Stasi et la peine de mort



« Pour nous, il n’y a pas de politique sans morale. Quand on fait de la politique, bien entendu, c’est pour gagner, mais pas à n’importe quel prix. C’est-à-dire qu’il y a des moyens, des compromissions, des alliances qui permettent peut-être de remporter un succès électoral, mais on y perd sa dignité. » (Bernard Stasi, le 6 septembre 1983). Ami à la fois de Jacques Chirac, Simone Veil et Michel (…)


Politique



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire