une femme enceinte oubliée dans un parloir pendant 16 heures



La femme enceinte de 8 mois et demi rendait visite à son compagnon détenu quand elle est restée bloquée tout une nuit, enfermée dans un parloir. « J’ai pas compris. On m’a carrément oublié. Pourtant tout le monde est rentré chez eux, il n’y a que moi qui suis restée », raconte-t-elle. Concrètement, voilà ce qui s’est passé : à 15h30 elle retrouve son compagnon dans un box fermé à clé et surveillé par des gardiens. A 17h, les détenus regagnent leurs cellules. Les visiteurs sortent du box sauf la femme de 43 ans. Aucun gardien ne vient lui ouvrir la porte.

« Imaginez si j’accouchais là-bas. Il n’y avait personne, j’allais faire comment ? » s’interroge celle qui a passé 16 heures dans un box. Une situation d’autant plus incompréhensible que sa fille, inquiète de ne pas la voir revenir à son domicile, appelle le centre pénitentiaire au milieu de la nuit. Malgré l’appel, aucune vérification n’est effectuée dans le parloir. Ce n’est qu’à 9h le lendemain matin que la femme enceinte est enfin libérée. L’administration pénitentiaire reconnaît qu’il s’agit d’un accident regrettable, une énorme négligence. Une enquête administrative a été ouverte. De son côté, la compagne du détenu envisage de porter plainte.



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire