Halte au faux débat sur l'indépendance de la justice : exigeons que les citoyens contrôlent les juges




Si l'indépendance de la justice est l'Arlésienne, c'est parce que jamais il n'est question de contrôle démocratique du pouvoir judiciaire, autrement qu'indirectement, par le pouvoir qui en abuse, l'exécutif. Halte à notre infantilisation : exigeons la démocratie directe pour le contrôle des juges. Un manège bien rodé Dans le vocable de la nomenklatura, il y a deux phrases-réflexes sur la justice : « j'ai toute confiance dans la justice de mon pays » ou « il (…)


Société



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire