Jean Castex, le grand commis de Macron


Dans l’une de ses vies précédentes, Jean Castex avait déjà vue sur ses futurs bureaux. Chargé de préparer les jeux Olympiques de Paris 2024 depuis l’hôtel de Cassini, le natif du Gers n’avait qu’à traverser le jardin pour aller rendre compte de son travail au Premier ministre, installé en face. C’est ce dernier, un certain Edouard Philippe, qui lui avait proposé ensuite de plancher sur la très délicate opération de déconfinement, sans savoir qu’il mettait ainsi le pied à l’étrier de son successeur. « Quand ça se tendait entre Macron et Philippe, Jean Castex a montré tous ses talents de diplomate, raconte un conseiller du Château. Même s’il devait son poste à Philippe, il défendait plutôt les positions de Macron parce que le serviteur de l’Etat qu’il est avant tout sait que la parole du président prévaut sur celle du Premier ministre. » Il faut croire que le chef de l’Etat a apprécié.

Un quinqua de droite et inconnu du grand public, un grand commis de l’Etat au style classique mais à la carrière et au tempérament moins lisses qu’il n’y paraît : voilà donc la surprise du chef. C’est peu dire que ce choix a désarçonné jusque dans la majorité. Le soir même de l’annonce, une désormais ancienne ministre s’interrogeait : « Remplacer Philippe par Castex, c’est “Maman, j’ai rétréci le Premier ministre”. Même origine, même parcours, mais en plus petit. » Manière de faire du nouveau locataire de Matignon une pâle copie de son prédécesseur : fils d’instit comme le maire du Havre (même si

!function(f,b,e,v,n,t,s) {if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version='2.0';n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window,document,'script','https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js');fbq('init','363679417311246');fbq('track','PageView');fbq('track','ViewContent' ,{content_id:'30970',content_category:'Politique',content_title:'Jean Castex, le grand commis de Macron',content_type:'article',content_tier:'premium'} );



nouvelobs