Municipales, refus de vote et colère démocratique



Ces élections municipales resteront probablement comme un des plus gros ratés démocratiques de notre pays. Après un premier tour, qui n’aurait jamais du se tenir en plein décollage de l’épidémie de coronavirus, qui a éclipsé la campagne, le second tour a été encore plus fantomatique, avec une abstention encore plus forte, malgré de vrais enjeux, ce qui en dit long sur la colère des Français. Déroute en marche, astres morts et vaguelette verte Michel (…)


Politique



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire