Jean Castex a quitté LR juste avant d’être nommé Premier ministre


Jean Castex, qui vient d’être nommé Premier ministre, a démissionné des Républicains dans une lettre reçue ce vendredi matin par le parti, quelques heures avant sa nomination à Matignon. « Nous avons reçu ce matin par la poste le courrier » où Jean Castex demande « à retirer son adhésion et à suspendre les prélèvements », annonce LR à l’AFP. Le maire de Prades (Pyrénées-Orientales) n’avait donné aucune explication.

Qui est Jean Castex, le nouveau Premier ministre ?

Jean Castex succède à Edouard Philippe, un autre transfuge des Républicains désormais accusé de trahison dans sa famille d’origine.

Il « avait pris ses distances »

Le président de LR Christian Jacob avait précédemment indiqué à l’AFP que Jean Castex « avait pris ses distances ces derniers jours » et que « de fait, à partir du moment où il s’inscrit dans la politique menée par Emmanuel Macron, bien évidemment il n’est plus aux Républicains ».Remaniement : la réinvention, ce n’est pas maintenant

Christian Jacob souligne aussi que le nouveau Premier ministre n’est « pas identifié comme de droite » auprès du grand public et il « n’a jamais exercé de responsabilités » de premier plan.

EN DIRECT. Remaniement : Nommé à Matignon, Castex veut « plus que jamais réunir la nation »

« Les Français en ont marre de ceux qui privilégient leur carrière plutôt que leurs convictions », a déclaré à l’AFP le numéro deux de LR Guillaume Peltier, pour qui cette nomination est une « clarification ». « Emmanuel Macron est définitivement le président d’une République des hauts fonctionnaires et des énarques en laquelle les Français n’ont plus confiance », a-t-il ajouté.

Pour le secrétaire général de LR Aurélien Pradié, « la lâcheté politique est devenue une banalité » et Jean Castex « entre dans cette logique ultracoupable qui consiste à installer dans notre démocratie l’idée que tout se vaut ».





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire