« Il n’y aura pas d’abandon d’une réforme des retraites »


« La réforme des retraites est-elle à mettre à la poubelle ? Non. » Dans un entretien à la presse quotidienne régionale de vendredi, Emmanuel Macron annonce qu’il maintient son objectif de réformer les retraites, même si le projet sera amendé. « Il n’y aura pas d’abandon d’une réforme des retraites », déclare le chef de l’Etat dans cette interview mise en ligne jeudi 2 juillet au soir.

« Je suis ouvert à ce qu’elle soit transformée », ajoute-t-il toutefois.

C’est pourquoi Emmanuel Macron ouvrira « dès l’été » une nouvelle concertation avec les partenaires sociaux. Il précise que le « volet des équilibres financiers » figurera au menu des discussions. Cela signifie que le dispositif d’un âge pivot décalant l’âge de départ en retraite, voulu par le Premier ministre Edouard Philippe, est pour l’instant mis entre parenthèses. Emmanuel Macron n’exclut pas un allongement de la durée de cotisation :

« La question du nombre d’années pendant lesquelles nous cotisons demeure posée », répond-il.

Son projet de retraite universelle fonctionnant par points a suscité, depuis l’automne, une forte opposition, y compris dans la rue. L’exécutif a dû recourir au 49.3 pour le faire adopter en première lecture à l’Assemblée le 3 mars.

Si une réforme reste nécessaire, explique le chef de l’Etat, c’est parce qu’elle est dans l’intérêt de « ces Françaises et ces Français engagés dans des petits emplois précaires. Les livreurs, les caissières… Cette France-là est perdante dans le système actuel. »

Impôts, retraites, Ségur de la santé… les points clés de l’interview d’Emmanuel Macron

L’entretien d’Emmanuel Macron est publié à quelques jours d’élections municipales catastrophiques pour la majorité et alors que se prépare un remaniement gouvernemental d’ampleur.

« Au contraire », les deux mots de Macron qui semblent sceller le sort d’Edouard Philippe





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire