La présidence allemande du Conseil de l’Union européenne


Synthèse


30.06.2020

[Dossier spécial] Le 1er juillet 2020, l’Allemagne a pris pour six mois la tête du Conseil de l’Union européenne. Une responsabilité de poids pour la première puissance économique du continent, à l’heure où celui-ci s’apprête à vivre une récession d’ampleur provoquée par la pandémie de coronavirus. 

La relance économique sera donc au coeur de cette présidence, qui devra faciliter l’adoption à 27 du plan de reconstruction et du prochain budget pluriannuel de l’Union (2021 – 2027), actuellement sur les rails.

D’autres priorités sont à son agenda : écologie, numérique, relations avec la Chine, migrations… sans compter le Brexit, dont le sujet pourrait revenir à la table du Conseil en cas d’impasse des négociations.

Retrouvez dans ce dossier toutes les informations pour mieux comprendre les enjeux de la présidence allemande.

Crédits : European Union

De nombreux défis attendent le pays, qui devra notamment parvenir à un compromis autour de la relance de l’économie européenne.

Face aux crises que traverse le continent, la chancelière allemande Angela Merkel est très attendue.

Découvrez le rôle et les fonctions de la présidence tournante.

L’expression « couple franco-allemand » remonte aux années 1970 et à l’étroite collaboration entre Valéry Giscard d’Estaing et Helmut Schmidt.

Tout savoir sur l’Allemagne : ses relations avec l’Union européenne, sa géographie, son économie, son histoire, son drapeau et son hymne.

Angela Merkel est la chancelière allemande depuis 2005. Quatre mandats et un règne national qui prendra fin en 2021, puisqu’elle a annoncé qu’elle ne se représenterait pas. Retour sur le parcours de celle qui fut considérée comme la 2e personne la plus influente au monde.

Il n’est pas rare que des confusions apparaissent concernant ces Conseils, dont les noms sont proches. Ces trois institutions n’ont pourtant rien à voir.



touteleurope

A lire aussi

Laisser un commentaire