Donald Trump se dit prêt à porter un masque… comme le « Lone Ranger »


Fervent réfractaire au port du masque comme mesure barrière contre le coronavirus, Donald Trump a un peu infléchi sa position alors que la situation aux Etats-Unis semble devenir hors de contrôle.

S’il croit toujours que le coronavirus « disparaîtra » un jour, comme il l’a affirmé dans une interview donnée à Fox Business, mercredi 1er juillet, le président américain a assuré en avoir déjà porté : « Si j’étais dans une situation difficile avec des gens, je le ferais encore, absolument. »

Et d’ajouter : « J’en ai un de couleur noire, sombre, qui me fait ressembler au Lone Ranger. » Le personnage de western, créé par George W. Trendle, dont la série fût diffusée dès 1949 sur le réseau ABC, porte bel et bien un masque. Mais sur ses yeux, pour rester un vengeur anonyme…

Depuis le début de la pandémie, les Centres de prévention et de lutte contre les maladies aux Etats-Unis assurent qu’il est vivement recommandé que la population porte des masques, pour se protéger et éviter la propagation du virus. Sans toutefois l’exiger. Si une grande partie des démocrates semblent avoir accepté ces avertissements, beaucoup d’élus républicains, partisans de Trump, ne l’entendent pas de la même oreille.

La déroute des gouverneurs « mini-Trump » qui ont minimisé en chœur l’épidémie de Covid-19

Sa meilleure ennemie, Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des Représentants, a une nouvelle fois fustigé le chef de l’Etat lors d’une interview sur la chaîne ABC News : « Le président devrait porter un masque. […] Les vrais hommes portent des masques. »

Au moins 52 898 nouvelles infections au coronavirus ont été recensées aux Etats-Unis en 24 heures, un niveau record depuis le début de la pandémie, selon le comptage mercredi à 20h30 heure locale de l’université Johns Hopkins, qui fait référence.

Trump au pouvoir, ou la nuit américaine

Ces nouvelles infections portent à près de 2,7 millions le nombre total de cas détectés sur le sol américain. Le nombre de décès dans les dernières 24 heures s’élève à 706, portant le bilan américain de la pandémie à 128 028 morts au total.

Le niveau des cas nouvellement détectés aux Etats-Unis est plus élevé qu’à aucun moment depuis l’apparition du Sars-CoV-2, et les hospitalisations augmentent dans plusieurs foyers comme Houston (Texas) et Phoenix (Arizona).





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire