Le grand vide



Après la défaite … J’ai ce matin une pensée émue pour ceux qui viennent de perdre un poste pour lequel, des années durant ils se sont échinés, oublieux alors de leur famille, de leurs loisirs, de leur repos. Ils œuvraient en ayant totalement le sentiment d’agir pour le bien de tous, sans mesurer ni leur peine ni leur temps, en offrant aux autres, le meilleur d’eux-mêmes. Qu’importe leurs options politiques, ils furent alors pris dans le tourbillon de la (…)


Citoyenneté



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire