Après les municipales, la gauche multiplie les appels à l’unité pour 2022


Malgré l’abstention massive, une historique vague verte a déferlé sur les grandes villes françaises, dimanche 28 juin, à l’issue du second tour des élections municipales. Alors qu’Europe Ecologie-les Verts (EELV) ne gérait jusqu’ici qu’une seule ville de plus de 100 000 habitants, Grenoble, les vainqueurs verts se sont multipliés à Lyon, Strasbourg, Bordeaux, Poitiers, Besançon, Tours, Annecy, et peut-être bientôt Marseille.

Un succès sans précédent pour les Verts qui ont longtemps servi de force d’appoint mais s’affirment désormais comme la première force à gauche avant les prochaines échéances électorales. Et tout au long de la soirée et de la matinée, les appels à l’unité se sont multipliés en vue de l’élection présidentielle de 2022.

Aux municipales, les raisons d’une vague verte sans précédent

  • Olivier Faure « prêt » à se rallier

Le premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure s’est dit ce lundi « prêt » à se ranger derrière le candidat qui « incarnera le bloc social-écologiste », quelle que soit son « origine » politique. « Je suis un homme heureux car cela fait deux ans que je me suis battu pour que nous arrivions avec cette solution », a-t-il aussi déclaré sur RTL, avant d’ajouter : « C’est une victoire d’abord du rassemblement et du bloc social écologiste. » Puis de préciser, au sujet du futur candidat :« Il ne faut pas regarder les choses en fonction des origines de chacun. La question n’est pas d’où il vient mais où il va et où nous allons ensemble. »

Cette union pourrait-elle aller jusqu’à LFI et Jean-Luc Mélenchon ? « La porte est ouverte à toutes celles et ceux ouverts à construire un compromis […], la question est pour celles et ceux qui ont jusqu’ici décidé de faire bande à part », a déclaré Olivier Faure.

  • Pour Pierre Jouvet, le rassemblement comme « boussole »

« C’est la première grande victoire de la gauche depuis huit ans » et la victoire de François Hollande à la présidentielle de 2012, s’est aussi félicité le porte-parole du PS Pierre Jouvet. « L’enjeu aujourd’hui n’est pas de savoir qui des Verts ou des socialistes ont gagné. On a prouvé que rassemblés, on est capable de lever un espoir. » Et d’ajouter :

« Ce que nous avons fait avec cette élection, et c’est la ligne construite depuis deux ans avec Olivier Faure, dont la stratégie est la bonne. Ce doit être la première étape de la reconstruction d’une gauche capable de gagner en 2022. »

« Le rassemblement doit être notre boussole », a-t-il également déclaré ce lundi matin sur Twitter.

  • Benjamin Lucas (Génération.s) prône « le rassemblement pour le changement »

Benjmain Lucas, le porte-parole de Génération.s, le parti fondé par Benoît Hamon, a déclaré sur Twitter :

« Une nouvelle respiration démocratique est possible avec les écologistes et la gauche pour le climat et la justice sociale. Soyons à la hauteur, préparons ensemble le rassemblement pour le changement en 2022. »

  • Najat Vallaud-Belkacem pour une « gauche plurielle »

L’ancienne ministre socialiste de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a seulement tweeté, en lettres capitales, les mots « gauche plurielle ».

  • Julien Bayou pour poursuivre « la culture du commun »

« D’ici à 2022, pour les échéances qui arrivent, continuons de cultiver le commun, davantage que le séparatisme de chapelle », a déclaré le secrétaire national d’EELV Julien Bayou qui a salué « une soirée historique pour l’écologie ».

  • Ségolène Royal se dit… « prête »

Pour l’ex-ministre de l’Environnement, l’union est « indispensable : on ne peut gagner la présidentielle que dans l’union, que dans l’unité de toute la gauche et des écologistes », déclare-t-elle au Talk du « Figaro » ce lundi. Derrière elle ? « Pourquoi pas ? », répond l’ex-adversaire de Nicolas Sarkozy en 2007, qui n’a jamais fait mystère de ses ambitions présidentielles. « Ce n’est un secret pour personne : j’ai dit que si le moment venu on était capable de se rassembler, je serais prête à mener cette bataille et ce combat. »

« Je suis socialiste et écologiste depuis très longtemps par les actes, comme vous le savez. »

Reste désormais à en convaincre tous les autres…





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire