la fin de la règle des 4m2 par personne va simplifier le quotidien des salons de coiffure


Désormais, en lieu et place des 4m2 par personne dans les salons de coiffure, la règle est, depuis lundi, d’un mètre de distance et le port du masque lorsque c’est impossible.

Le nouveau protocole sanitaire pour les entreprises en période de coronavirus est entré en vigueur lundi 22 juin et prévoit un allègement de certaines mesures contraignantes. Avec, pour principal changement, la fin de la règle des 4m2 par personne qui va notamment simplifier la vie des entreprises qui exercent dans des espaces réduits, comme dans ce salon de coiffure de banlieue parisienne. Avec la règle draconienne des quatre mètres carrés d’espace obligatoire par personne à l’intérieur du salon, l’équation devenait vite très compliquée pour Karine : il n’y a qu’une petite trentaine de mètres carrés dans son salon de coiffure à Clichy, dans les Hauts-de-Seine.

 »C’était ou les clientes ou les salariés, il fallait faire un choix, explique-t-elle. Donc là, il n’y a plus ce choix à faire. On va reprendre tout le monde : les salariés et les clients ! » Désormais, la règle est un mètre de distance et dans le cas contraire, le port du masque est obligatoire. Un port auquel, de toute façon, tout le monde s’astreint clientes, salariés et patrons.  »Le masque est toujours obligatoire, indique Karine, puisque l’on est à moins d’un mètre du client. »

Après, on a toutes les autres normes : désinfection des mains, nettoyage des sols, peignoirs individuels. Tout cela reste obligatoire…Karineà franceinfo

 »Il faut faire attention, prévient-elle. Parce qu’il y a le risque d’une deuxième vague et on n’est pas quand même sortis d’affaire. Donc il faut quand même rester très vigilants. Mais cela va nous pernettre de travailler normalement.’‘ Depuis le 11 mai, clients et clients sont revenus, même si, après le rush des premiers jours où il fallait même travailler la nuit, la période désormais est plus calme.

Les salons de coiffure au défi du protocole sanitaire : écoutez le reportage d’Alain Gastal



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire