la Banque d’Angleterre présente ses excuses pour avoir participé au commerce des esclaves



Depuis le début de la mobilisation contre le racisme, déclenchée par la mort de George Floyd aux États-Unis, lors d’un contrôle de police, manifestants mais aussi responsables politiques ont appelé à regarder de manière critique les statues installées en Occident pour rendre hommage à des figures ayant eu un rôle dans l’esclavage ou la colonisation. Dimanche 28 juin, se faisant écho de ce mouvement, particulièrement actif au Royaume-Uni, la Banque d’Angleterre a présenté ses excuses concernant son rôle dans la traite des esclaves.

« Pas seulement la banque centrale, mais aussi d’autres institutions financières toutes aussi prestigieuses, mais aussi des institutions religieuses comme l’Église anglicane. Toutes ont reconnu que certains de leurs ex-dirigeants ou fondateurs avaient bénéficié financièrement du commerce des esclaves », explique la journaliste Anne-Charlotte Hinet, en direct de Londres. Dans le pays, le mouvement Black Lives Matter pousse une partie de la société britannique à réclamer une reconnaissance de ce passé esclavagiste.

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire