Faut-il punir les écocides ?


La Convention citoyenne pour le climat a demandé dimanche 21 juin l’introduction de la lutte contre le réchauffement climatique dans la Constitution et la création d’un crime « d’écocide » par référendum, renvoyant l’exécutif et le Parlement à leurs « responsabilités » pour l’application des autres mesures, certaines radicales, adoptées après neuf mois de travaux. Faut-il punir les écocides ? Nous avions posé la question à la juriste Valérie Cabanes, et à la sénatrice Marie Mercier. Revoici ces entretiens.

En employant lui-même le terme d’« écocide » à propos des incendies destructeurs de la forêt amazonienne, Emmanuel Macron l’a en quelque sorte officialisé. Pourquoi ne pas aller plus loin, en élargissant le champ de la justice pénale internationale à ce crime spécifique contre les écosystèmes de la planète, biens communs de l’humanité qui conditionnent notre vie – survie ? – sur Terre. Voilà qui paraît logique.

On imagine la valeur symbolique qu’auraient quelques condamnations retentissantes. Mais, s’agissant de la transition écologique, que chacun ou presque considère aujourd’hui comme une urgence, la question est aussi celle de la rapidité, condition nécessaire de l’efficacité des sanctions et de leur fonction d’exemplarité. La peur du gendarme n’est certes pas inutile. Mais, par nature, la justice est lente. En outre, quelle serait la valeur d’une justice internationale qui ne serait pas reconnue par tous les pays, comme c’est le cas pour le Tribunal pénal international de

Votre abonnement vous permet de :

Accéder à nos articles réservés en exclusivité à nos abonnés

Profiter du magazine au format PDF tous les mercredis à partir de 20h

Soutenir une rédaction qui s’engage à vous fournir une information fiable et de qualité

Bénéficier d’un espace personnel pour choisir vos newsletters, parcourir la sélection de la rédaction, sauvegarder vos articles en favoris, gérer vos informations…

Intégrer la communauté de notre Club Abonnés et participer à nos événements artistiques et culturels





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire