Une faute impardonnable



À trop manier le bâton … Il m’est arrivé une curieuse anecdote qui mérite d’être narrée parce qu’elle semble symptomatique d’une époque qui a perdu la tête. Je prie les âmes sensibles de se détourner de ce récit, elles risquent de ne pouvoir s’en remettre. J’exhorte les derniers soutiens du pouvoir républicain à taire leurs protestations, insultes et autres critiques acerbes, ce qui va suivre est rigoureusement exact. J’invite enfin les (…)


Société



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire