les curieuses explications de Trump sur son apparente mauvaise santé


Lors d’un meeting de campagne à Tulsa, en Oklahoma, samedi 20 juin, le président américain est revenu une énième fois sur son état de santé, qu’il affirme être bon. Les médias ont interprété le fait qu’il descende péniblement une rampe, lors d’une récente cérémonie à l’académie militaire de West Point, comme un signe de faiblesse physique ? Ses semelles en cuir, glissantes, sont en cause, explique-t-il. Lors du même événement, il a eu besoin de ses deux mains pour boire un verre d’eau ? C’était pour ne pas tacher sa cravate en soie, précise-t-il.

> Voir les extraits vidéos :

« S’il y a un problème, je vous le dirai », a lancé le locataire de la Maison-Blanche, 74 ans, à ses partisans, ne se privant pas, comme à son habitude, de viser la santé de son adversaire démocrate, âgé pour sa part de 77 ans :« Il y a quelque chose qui ne va pas concernant [Joe] Biden, ça je peux vous le dire. »« Personne ne hait Joe Biden, personne n’en a peur »

Les spéculations sur l’état de santé de Donald Trump avaient été alimentées lorsqu’il avait effectué en novembre une mystérieuse visite à un hôpital militaire près de Washington, en dehors du calendrier habituel.

Le 13 juin, il a tenu, malgré la pandémie, à venir saluer la promotion 2020 de la prestigieuse académie militaire de West Point, près de New York. Avec donc, quelques signes de fatigue à la clé.

Voici tout ce que Trump est prêt à faire pour rester à la Maison-Blanche

Il balance son verre

Samedi à Tulsa, il est revenu sur l’épisode de West Point lors d’une curieuse et longue parenthèse destinée à prouver qu’il est en grande forme. Ainsi, cette fois, il a fait fort de boire son verre d’eau d’un geste ferme, et d’une seule main, avant de le jeter purement et simplement.

Comment le meeting de Trump à Tulsa a été saboté par des utilisateurs de TikTok et des fans de K-Pop

Expliquant qu’à West Point, il avait dû faire 600 saluts militaires devant la promotion de cadets, sous un soleil de plomb, il a poursuivi :

« J’étais cuit. J’ai dit ‘Général’, il n’y a pas moyen que je descende cette rampe sans tomber sur le cul. »

« Je ne peux pas tomber quand les ‘Fake News’ regardent », a ajouté Donald Trump, provoquant les huées du public en direction des caméras.

Aux Etats-Unis, la guerre de Sécession n’est pas terminée





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire