L’épidémie de coronavirus s’accélère en Inde



NEW DEHLI (Reuters) – L’épidémie de coronavirus s’accélère en Inde où un nombre record de 15.000 nouveaux cas et plus de 400 morts ont été recensés en l’espace de 24 heures lundi, poussant plusieurs ambassades à alerter leurs ressortissants sur une possible saturation des structures hospitalières.

Ces 15.000 nouveaux cas portent à 425.000 le nombre total de cas recensés en Inde, l’un des pays les plus touchés au monde après les Etats-Unis, le Brésil et la Russie, selon les données fournies par le ministère indien de la Santé.

Près de 14.000 personnes sont mortes dans ce pays de 1,3 milliard d’habitants de la maladie causée par le COVID-19, apparu en Chine en décembre dernier avant de se propager dans le reste du monde.

Le taux de mortalité est certes plus bas en Inde que dans d’autres pays comptant le même nombre de cas mais les experts en santé publique s’inquiètent de la capacité des hôpitaux à faire face à une hausse drastique et rapide du nombre de malades.

Relayant cette inquiétude, l’ambassade d’Allemagne a adressé des messages à ses ressortissants pour les prévenir que leurs chances d’être admis à l’hôpital en cas de contamination au COVID-19 ou en cas de besoin de soins intensifs étaient très minces.

L’Allemagne, a précisé ensuite un diplomate, n’appelle pas ses ressortissants à quitter le pays mais les informe pour qu’ils puissent décider ou non de rester en Inde en connaissance de cause.

Cette recommandation s’ajoute à celle des autorités irlandaises suggérant à leurs ressortissants de quitter l’Inde face à la perspective d’hôpitaux saturés.

Selon un tableau des autorités de Delhi, plus de 7.000 lits étaient lundi en mesure d’accueillir les patients atteints par le coronavirus mais ces chiffres sont mis en doute par certains malades en quête de place dans les hôpitaux du pays.

La hausse du nombre de cas et du nombre de morts devrait alimenter le débat sur la gestion de la crise par le Premier ministre Narendra Modi, qui en dépit d’un regain de l’épidémie de coronavirus dans le pays, a poursuivi le déconfinement du pays le 8 juin dernier afin de relancer une économie éprouvée par trois mois de mise sous cloche.

(Alasdair Pal, version française Marine Pennetier, édité par Jean-Stéphane Brosse)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire