A deux ans de la présidentielle, un sondage place Macron et Le Pen au coude-à-coude au premier tour


Un sondage qui confirme la domination du duel Emmanuel Macron/Marine le Pen dans le paysage politique français. Si le scrutin avait lieu ce dimanche 28 juin, les deux candidats seraient au coude-à-coude au premier tour de l’élection présidentielle, avec environ 28 % d’intentions de vote, loin devant tous les autres selon un sondage Ifop-Fiducial* diffusé ce lundi 22 juin.

Dans l’hypothèse d’un second tour Macron/Le Pen, le duel serait beaucoup plus serré qu’en 2017, avec 55 % d’intentions de vote pour l’actuel chef de l’Etat, contre 45 % pour la patronne du Rassemblement national. En 2017, Emmanuel Macron avait recueilli 24 % des voix au premier tour, contre 21,3 % pour Marine Le Pen. Il l’avait finalement emporté au second tour avec 66,1 % contre 33,9 %.

La droite à 12 %

A moins de deux ans de la présidentielle, le couple Macron/Le Pen domine donc le rapport de forces et relègue la concurrence loin derrière.

Les 5 raisons qui poussent Marine Le Pen à s’engager dès maintenant pour la présidentielle

Si le premier tour de l’élection avait lieu ce dimanche, la candidate RN arrive en tête avec 28 % d’intentions de vote, devant Emmanuel Macron (26 %), dans l’hypothèse d’une candidature de Xavier Bertrand pour la droite (12 %). Si François Baroin (12 %) représentait la droite, Emmanuel Macron (28 %) devancerait Marine Le Pen créditée de 27 %, selon cette enquête pour CNews et Sud Radio.

Dans les deux cas, le candidat de droite ne dépasse pas les 12 % d’intentions de vote, ce qui ne leur permettrait pas de se mêler à la « bataille » pour la qualification au second tour. Aucune candidature testée ne parvient en effet à troubler le duel Emmanuel Macron/Marine Le Pen.

Les écolos à la traîne

Parmi les autres candidats potentiels, aucun ne parvient en effet à troubler le duel Macron/Le Pen : seul Jean-Luc Mélenchon (11 % à 12 %) franchit la barre des 10 % d’intentions de vote au premier tour. L’écologiste Yannick Jadot est crédité de 8 %, Nicolas Dupont-Aignan d’environ 5 %, le socialiste Olivier Faure de 3 % et Fabien Roussel pour le PCF de 1 % à 2 %.

* Enquête réalisée les 18 et 19 juin après de 992 personnes tirées d’un échantillon de 1 105 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,4 à 3,1 points.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire