Faire un stage dans une institution ou un organe de l’UE


Droits et démarches


17.06.2020

Les institutions européennes proposent des stages, rémunérés ou non, qui permettent de découvrir de plus près le fonctionnement de l’Union européenne. Pour en bénéficier, vous devez vous adresser directement aux organismes qui les proposent. Une fois votre dossier déposé, vous êtes informés par écrit de l’issue de votre candidature.

Liste des institutions et organes de l’UE proposant des stages

L’Office européen de sélection du personnel (EPSO) dispose sur son site d’une page recensant l’ensemble des stages des institutions européennes.

Les candidats britanniques sont encore éligibles aux stages proposés par les instances européennes au même titre que les citoyens de l’UE au cours de la période de transition. A l’issue de celle-ci, ils pourront candidater aux postes ouverts aux ressortissants d’Etats tiers.

 

 

Commission européenne

Jeunes diplômés universitaires (stages Blue Book)

Qui : Titulaires d’un diplôme sanctionnant trois ans d’études
Durée : 5 mois
: Bruxelles

En tant que jeune diplômé universitaire, vous pouvez postuler à un stage auprès de la Commission européenne. La Commission propose deux fois par an des stages de cinq mois, rémunérés, débutant soit le 1er mars, soit le 1er octobre. Les candidats sont sélectionnés selon des quotas de nationalité parmi les pays membres de l’UE, un petit nombre de postes étant également réservés aux ressortissants de pays tiers.

Environ 950 places sont ouvertes chaque session, les candidatures se déroulent entre quatre et huit mois à l’avance.

Les stagiaires perçoivent une bourse mensuelle d’environ 1 220 euros, ainsi que le remboursement de leurs frais de transport et de visa. Ils peuvent également bénéficier d’une assurance accidents et maladie.

Pour pouvoir postuler il est requis de posséder :

  • Un diplôme universitaire sanctionnant au moins trois années d’étude ;
  • Une très bonne connaissance de l’anglais, du français ou de l’allemand ;
  • Une très bonne connaissance d’une autre langue officielle de l’Union européenne.

ATTENTION : Il est impossible de postuler à un stage Blue book si l’on a déjà effectué un travail (rémunéré ou non) de plus de six semaines dans un(e) institution, organe, agence exécutive ou délégation de l’UE, ou pour des députés européens ou des avocats généraux de la Cour de justice de l’UE.

Des places spécifiques sont réservées aux jeunes diplômés souhaitant postuler à un stage de traduction au sein de la direction de la générale de la traduction, qui requiert :

  • Que la langue principale soit l’une des 24 langues officielles de l’UE ;
  • La capacité de traduire vers la langue principale depuis l’anglais, le français ou l’allemand ;
  • La capacité de traduire vers la langue principale depuis l’une des autres langues officielles de l’Union.

La procédure se déroule en trois étapes :

  • La candidature, sur Internet uniquement ;
  • La présélection (Blue Book) par deux évaluateurs indépendants ;
  • La sélection définitive par les recruteurs des DG et services de la Commission.

Stage au sein des Représentations permanentes de la Commission européenne dans les Etats membres

Dans certains Etats membres de l’UE, il vous est possible de déposer votre candidature pour un stage au sein de la Représentation Permanente de la Commission européenne.

Renseignez-vous auprès du bureau local de la Commission du pays dans lequel vous souhaitez postuler. En France, la candidature s’effectue par l’envoi d’un curriculum vitae et d’une lettre de motivation.

Haut de page

 

 

 

Parlement européen

Stages rémunérés « Bourses Schuman » au Secrétariat

Qui : Les titulaires d’un diplôme universitaire, citoyens d’un Etat membre ou candidat
Durée : 5 mois
: Bruxelles, Strasbourg, Luxembourg, ou au sein des bureaux de liaison

Le Parlement européen propose à des diplômés universitaires un stage rémunéré d’une durée de 5 mois, afin de compléter leurs connaissances.

Deux sessions sont proposées, une débutant en mars et l’autre en octobre. Vous pouvez déposer votre candidature en ligne durant toute la durée de l’inscription (ouverte pendant un mois, quatre mois avant chaque session).

Les offres de stage sont postées en ligne lors des périodes de candidature. Parmi les stages du programme « Schuman », il existe des stages de traduction, pour les titulaires d’un diplôme universitaire dans ce domaine.

Pour pouvoir candidater, il est requis :

  • D’avoir atteint l’âge de 18 ans à la date du début du stage ;
  • De satisfaire aux exigences linguistiques de l’offre ;
  • De fournir un extrait de casier judiciaire valable ;
  • De ne pas avoir bénéficié d’un stage ou engagement salarié de plus de deux mois consécutifs dans une institution ou organe de l’Union ;
  • De ne pas avoir effectué de visite d’étude au Secrétariat général du Parlement européen durant les six mois précédant le début du stage.

900 personnes sont sélectionnées chaque année, au terme d’une procédure de candidature se déroulant en ligne. Chaque candidat peut introduire une demande pour trois offres de stage par campagne de recrutement.

Stages auprès de députés européens et de groupes politiques

Les 705 députés européens et les 7 groupes politiques travaillent en collaboration avec des stagiaires. Le poste d’assistant stagiaire parlementaire ou celui de stagiaire pour un groupe politique s’obtient après une candidature spontanée, oui suivant une procédure propre à chaque groupe. Le stage, rémunéré, dure de 6 semaines à 5 mois, et peut débuter à tout moment de l’année, selon les besoins du député.

Auprès d’un député, les tâches principales consistent à suivre l’actualité et les diverses commissions parlementaires dont son député est membre.

Haut de page

 

 

 

Conseil de l’UE

Qui : Titulaires d’un diplôme de premier cycle
Durée : 5 mois
: Bruxelles (Belgique)

Le Secrétariat général du Conseil de l’UE propose plusieurs types de stages, au cours desquels les stagiaires effectueront des tâches équivalentes à celles d’un fonctionnaire en début de carrière (administratif, préparation de réunions et de compte-rendus, recherche documentaire, etc.).

Il est requis de ne pas avoir déjà effectué un stage de plus de 6 semaines au sein d’une institution ou d’une agence de l’UE. Ces stages sont accessibles aux citoyens de l’UE et des pays candidats ayant terminé les négociations d’adhésion, maîtrisant au moins deux langues officielles de l’UE parmi lesquelles le français ou l’anglais. Un nombre limité de stages est par ailleurs réservé aux étudiants des écoles d’administrations nationales (comme l’ENA), et aux stagiaires en situation de handicap.

Stages rémunérés

Vous pouvez postuler à un stage rémunéré (1220 €) auprès du Secrétariat du Conseil de l’Union, si vous êtes titulaire d’un diplôme correspondant à votre premier cycle d’études supérieures universitaires.

D’une durée de 5 mois, ces stages ont lieu deux fois par an (février – juin, septembre – janvier).

Les formulaires de candidatures doivent être déposés en ligne entre juin et août de l’année précédant le stage.

Stages obligatoires en cours d’étude, non rémunérés

Vous pouvez postuler à ce stage si vous êtes en 3ème, 4ème, ou 5ème année d’études supérieures, et si votre cursus inclut l’obligation d’effectuer un stage pour la validation de votre diplôme. Ces stages peuvent durer de 2 à 5 mois.

Les candidats pour les stages non rémunérés doivent déposer leurs dossiers :

  • Jusqu’au 1er octobre de l’année précédant le stage pour la session de février ;
  • Jusqu’au 1er avril de l’année du stage pour la session de septembre.

Le dossier de candidature s’effectue en ligne, la procédure se déroule par courriel.

Stages réservés aux fonctionnaires nationaux

Vous pouvez postuler à ce stage si vous êtes un fonctionnaire employé par un ministère d’un Etat membre de l’UE, ou un fonctionnaire d’une agence gouvernementale ou régionale, ou encore si vous faites partie du corps diplomatique d’un Etat membre ou d’un Etat candidat à l’adhésion.

Adressez-vous auprès du Directeur des ressources humaines de votre administration.

 Haut de page

 

 

 

Service européen pour l’action extérieure

Qui : Les citoyens de l’UE, les ressortissants des pays candidats ayant achevé les négociations d’adhésion et ceux du pays d’accueil
Durée : 1 à 6 mois
: Dans l’une des délégations de l’Union européenne, partout dans le monde ou auprès des grandes organisations internationales

L’Union européenne propose des stages éducatifs dans ses délégations à travers le monde, et auprès des organisations internationales (Union africaine, ONU, OMC…), afin de découvrir le travail quotidien d’une délégation de l’Union européenne et comment ses intérêts et ses valeurs sont représentés en dehors de l’UE.

Les stages sont ouverts aux étudiants en 3ème, 4ème et 5ème année universitaire, et aux jeunes diplômés titulaires d’un diplôme de premier cycle. Ceux-ci doivent a minima pouvoir s’exprimer dans la langue de travail de la délégation.

Comme pour la plupart des institutions et agences, les stages en délégation ne sont pas ouverts aux candidats ayant déjà exercé une expérience de plus de 6 semaines en institution ou agence européenne.

Programme Jeunes professionnels en délégation (JPD)

Le programme JPD permet de réaliser un stage durant 9 mois, renouvelable une fois, au sein d’une délégation de l’Union européenne à l’étranger ou auprès des services de la Commission européenne chargés du développement. Il n’est possible de postuler qu’à une seule de ces offres.

Vous pouvez postuler au programme des Jeunes Experts en Délégation si :

  • Vous êtes titulaire d’un diplôme de niveau Bac +4 ;
  • Vous maîtrisez l’anglais, la connaissance d’autres langues de l’UE étant un atout ;
  • Vous disposez d’une expérience professionnelle rémunérée maximale de quatre années pertinente pour le programme, dont au maximum une année dans une institution ou organe de l’Union ;
  • Vous êtes citoyen de l’Union.

Les candidatures s’effectuent auprès de l’autorité compétente désignée par chaque Etat membre, soit en France auprès du ministère des Affaires étrangères.

 Haut de page

 

 

 

Médiateur européen

Qui : Titulaires d’un diplôme universitaire en droit
Durée : 4 à 12 mois
: Strasbourg (France) ou Bruxelles (Belgique)

Le Bureau du Médiateur européen propose, deux fois par an, des stages rémunérés de 4 à 12 mois. Ces stages s’adressent à des étudiants des pays de l’UE ayant validé trois années d’études supérieures, maîtrisant au moins deux langues officielles de l’UE. L’anglais est la principale langue de travail.

Les stagiaires issus d’un cursus en droit, sciences politiques ou études européennes sont chargés d’étudier les plaintes et les réclamations reçues par le Médiateur européen, tandis que ceux issus d’un cursus en communication, journalisme ou médias assurent la communication du Bureau.

Haut de page

 

 

 

Cour de justice de l’Union européenne

Qui : Titulaires d’un diplôme en droit ou en science politique (axé juridique)
Durée : 5 mois maximum
: Luxembourg

En tant que jeune diplômé en droit ou en science politique (dominante droit), vous pouvez postuler à un stage rémunéré auprès de la CJUE.

La candidature s’effectue en ligne avec l’application CV EU Online. Deux sessions d’une durée maximale de cinq mois sont organisées chaque année :

  • Du 1er mars au 31 juillet, le formulaire est à envoyer au plus tard le 15 septembre ;
  • Du 16 septembre au 15 février pour les stages dans les cabinets et du 1eroctobre au 28 février pour les stages dans les services, le formulaire est à envoyer au plus tard le 30 avril.

La CJUE propose également des stages dans son service Interprétation, d’une durée de 10 à 12 semaines. Si vous êtes un jeune diplômé en interprétation de conférence dont la combinaison linguistique présente un intérêt pour la Direction de l’interprétation, vous pouvez postuler à un tel stage. Une connaissance du français lu est requise.

Des stages non rémunérés sont par ailleurs possibles auprès des cabinets des juges du Tribunal ou de la Cour de justice. De tels stages nécessitent d’envoyer directement sa candidature auprès du cabinet du juge de la CJUE ou du Tribunal de première instance de l’Union européenne.

Haut de page

 

 

 

Cour des comptes européenne

Qui : Titulaires d’un diplôme universitaire
Durée : 3, 4 ou 5 mois maximum
: Luxembourg

Les stages à la Cour des comptes européenne sont attribués à un nombre restreint de jeunes diplômés, qui recherchent une formation pratique en relation avec un des domaines d’activité de la Cour, soit :

  • Audit/budget ;
  • Comptabilité/administration ;
  • Ressources humaines/traduction/communication ;
  • Relations internationales/droit.

Ces stages durent au maximum 5 mois et peuvent être rémunérés à hauteur de 1 350 euros par mois en fonction des disponibilités budgétaires de la Cour.

Pour pouvoir être admis, il est attendu des candidats qu’ils :

  • Possèdent la nationalité d’un Etat membre de l’Union, sauf dérogation ;
  • Soient détenteur d’un diplôme sanctionnant trois années d’études ou aient accompli au minimum quatre semestres d’études dans un domaine qui présente un intérêt pour la Cour ;
  • N’aient jamais effectué de stage dans une institution ou un organe de l’Union européenne ;
  • Possèdent une connaissance d’au moins deux langues officielles de l’Union.

La Cour des comptes organise trois sessions de stage par an :

  • Le 1er février : les candidatures sont ouvertes du 1er septembre au 31 octobre ;
  • Le 1er mai : les candidatures sont ouvertes du 1er décembre au 31 janvier ;
  • Le 1er septembre : les candidatures sont ouvertes du 1er avril au 31 mai.

 Haut de page

 

 

 

Comité économique et social européen

Qui : Titulaires d’un diplôme universitaire         
Durée : 5 mois
: Bruxelles (Belgique)

Pour les stages rémunérés, deux sessions de stage (en février et en septembre) sont proposées par le Comité économique et social européenne (CESE), pour une durée de 5 mois.

Vous pouvez postuler à ces sessions si vous êtes un diplômé universitaire ressortissant d’un des Etats membres de l’UE. Certains diplômés universitaires ressortissants de pays tiers peuvent aussi présenter leur candidature. La candidature se déroule en ligne.

Le CESE propose également quelques stages non rémunérés de 1 à 3 mois à l’attention des étudiants et jeunes diplômés. La procédure de candidature se déroule en ligne.

 Haut de page

 

 

 

Comité des régions

Qui : Titulaires d’un diplôme universitaire          
Durée : 5 mois
: Bruxelles (Belgique)

Le Comité des régions propose trois différents programmes, à destination des ressortissants de l’Union européenne ou d’un pays officiellement candidat à l’adhésion.

Les stages rémunérés sont organisés en deux sessions de 5 mois, du 16 février au 15 juillet puis du 16 septembre au 15 février. La nature des tâches (politiques ou administratives) dépend du service où est affecté le stagiaire. La candidature s’effectue en ligne.

Les stages courts d’observation, durant entre 1 et 4 mois mais prolongeables jusqu’à 6 mois, sont destinés aux citoyens européens titulaires d’une licence et justifiant d’un projet intéressant directement l’un des départements du Comité.

Pour les stages destinés aux fonctionnaires gouvernementaux, d’une durée de 1 à 4 mois et également prolongeables jusqu’à 6 mois, les candidats doivent occuper un poste dont les tâches correspondent à celles d’un administrateur de l’UE.

 Haut de page

 

 

 

Banque centrale européenne (BCE)

Qui : Titulaires du baccalauréat
Durée : entre 3 et 6 mois (prolongeable jusqu’à 12 mois)
: Francfort (Allemagne)

La BCE propose aux étudiants de 2ème et 3ème cycle des stages rémunérés dans chacune de ses divisions. Les dates varient selon les divisions.

Pour cela, il est requis :

  • D’avoir plus de 18 ans ;
  • D’être citoyen européen ou d’un pays en voie d’adhésion ;
  • D’être titulaire d’un diplôme universitaire ;
  • De parler couramment anglais ainsi qu’une autre langue officielle de l’UE ;
  • De ne pas avoir plus de 12 mois d’expérience professionnelle ;
  • De ne pas avoir été un stagiaire pendant plus de six mois ;
  • De ne jamais avoir effectué un stage à la BCE auparavant.

La candidature s’effectue intégralement en ligne sur le portail de la BCE.

 Haut de page

 

 

 

Banque européenne d’investissement

Qui : Diplômés universitaires
Durée : 1 à 5 mois
: Luxembourg

La BEI propose ponctuellement des stages rémunérés d’une durée de 5 mois maximum (6 lorsque les universités le demandent).

Les candidats doivent avoir une formation universitaire, moins de 12 mois d’expérience professionnelle, et maîtriser au moins le français ou l’anglais.

La BEI organise deux sessions de stage par an, commençant le 1er février et le 1er septembre.

La BEI propose enfin des stages d’une durée de 6 mois à 1 an, à destination des ressortissants de certains pays du Proche-Orient et du Maghreb, du partenariat oriental ou encore des pays ACP.

 Haut de page

 

 

 

Fusion for Energy

Qui : Titulaires d’une licence
Durée : 4 à 9 mois
: Barcelone (Espagne), Garching (Allemagne) ou Cadarache (France)

L’agence « Fusion for Energy » (F4E) propose cinq types de stages rémunérés à des diplômés issus de domaines variés :

  • Droit ;
  • Ingénierie, mathématiques et statistiques ;
  • Administration des affaires, économie et finances ;
  • Communication ;
  • Ressources humaines, sciences sociales, psychologie, sciences de l’information, documentation.

Les stages sont réservés aux citoyens de l’Union européenne et de la Suisse, et débutent en octobre. Les stagiaires sont rémunérés autour de 1 000 euros par mois.

Pour pouvoir postuler il est requis :

  • D’avoir validé, au minimum, une licence ;
  • De parler couramment anglais ;
  • De ne pas avoir déjà effectué de stage, ni avoir été employé au sein d’une institution ou d’un organe de l’UE.

 Haut de page

 

 

 

Contrôleur européen de la protection des données

Qui : Diplômés après 3 années d’étude
Durée : 5 mois
: Bruxelles (Belgique)

Le Contrôleur européen de la protection des données offre des possibilités de stages rémunérés au sein de son secrétariat.

Deux cycles de 5 mois sont organisés chaque année. Les candidatures pour les stages débutant en mars doivent être envoyées au moins de septembre précédent, celles pour le stage d’octobre doivent être envoyées au mois de février précédent, par courriel.

8 stagiaires sont accueillis par sessions en moyenne.

Sont admissibles les ressortissants de l’Union européenne ayant terminé le premier cycle des études supérieures et parlant au moins deux langues de l’Union dont l’une doit être le français ou l’anglais. Les candidats doivent également ne pas avoir effectué de stage ni occupé un emploi dans une institution ou un organe européen.

Parallèlement au programme de stage principal, des dispositions spéciales ont été mises en place pour accepter, selon des critères d’admission précis et limités, des étudiants d’université et des doctorants pour des stages de courte durée non rémunérés.

 Haut de page

 

 

 

Europol

Qui : Les ressortissants européens ayant un niveau d’étude de premier cycle (achevé ou en cours), ou possédant une formation professionnelle en lien avec les tâches d’Europol
Durée : 3 à 6 mois          
: La Haye (Pays-Bas)

Europol offre certaines opportunités de stage au cours de l’année, de 3 ou 6 mois en fonction des besoins de l’agence, affichées sur son portail. Ces stages sont rémunérés à hauteur de 830 euros par mois en 2020. Pour pouvoir y postuler, il est requis :

  • D’être un citoyen européen ;
  • De suivre ou d’avoir terminé un cursus éducatif supérieur correspondant aux missions d’Europol ;
  • De maîtriser deux langues de l’Union, dont l’anglais ;
  • De présenter un certificat de bonne conduite.

 Haut de page

 

 

Eurojust

Qui : Citoyens européens          
Durée : 3 à 6 mois
: La Haye (Pays-Bas)

Eurojust accueille des stagiaires non rémunérés sous réserve d’être citoyen de l’Union européenne.

 Haut de page

 

 

Office de l’Union européenne de la propriété intellectuelle (EUIPO)

Qui : Jeunes diplômés ou jeunes professionnels            
Durée : variable, de 2 à 12 mois.           
: Alicante (Espagne)

L’office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) propose quatre types d’offre de stage. Ils s’adressent aux ressortissants de pays membres ou non-membres de l’UE, faisant preuve d’une bonne connaissance d’une des cinq langues de travail de l’Office (anglais, français, allemand, italien et espagnol).

Le programme Label paneuropéen, rémunéré, s’adresse aux jeunes diplômés justifiant au minimum trois années d’études et disposant d’une connaissance pratique de deux langues de l’Union. Ces stages durent 12 mois. La procédure de candidature est close 6 mois avant.

Les stages non rémunérés de 2 à 6 mois s’adressent également aux jeunes diplômés, parmi ceux ayant une première expérience dans la propriété intellectuelle.

Il existe aussi des stages de 5 mois pour employés en début de carrière dans les offices nationaux et internationaux œuvrant dans le domaine de la propriété industrielle.

Enfin, les stages Jeunes professionnels, durant 12 mois et deux semaines, s’adressent à l’ensemble des autres professionnels en début de carrière ayant un lien avec le domaine d’expertise de l’EUIPO.

 Haut de page

 

 

 

Centre commun de recherche (CCR)

Qui : Les citoyens des pays membres de l’UE, des pays candidats et des pays contributeurs au programme-cadre.
Durée : de 3 à 5 mois.           
: Geel (Belgique), Ispra (Italie), Karlsruhe (Allemagne), Petten (Pays-Bas), Seville (Espagne)

Le CCR propose deux types de stages. D’une part un stage relatif à la préparation d’une thèse visant à obtenir un diplôme d’université, d’autre part un stage pour jeune diplômé dans les 5 ans suivant l’obtention du dernier diplôme.

Ces stages rémunérés (selon le lieu de recrutement) durent entre 3 et 5 mois et sont ouverts aux citoyens de l’Union européenne. Il est également requis de posséder une très bonne connaissance d’au moins deux langues officielles de l’UE, dont l’une doit être le français, l’anglais ou l’allemand.

 

Haut de page

 

 

 

 

 

Agence des droits fondamentaux (FRA)

Qui : Jeunes diplômés citoyens de l’Union, d’un pays candidat ou candidat potentiel.
Durée : 9 mois     
: Vienne (Autriche)

La FRA propose des stages rémunérés débutant au 1er septembre, durant 9 mois.

L’offre de stage classique est adressée aux jeunes diplômés sortant d’un cursus universitaire, détenteurs de leur diplôme à la date de clôture des candidatures. Pour pouvoir postuler, il est requis de parler couramment anglais ainsi qu’une autre langue de l’Union.

L’offre de stage « Roms » est adressée aux citoyens européens ou citoyens d’un Etat candidat à l’entrée dans l’Union européenne d’origine rom. Il est requis de pouvoir justifier au moins trois années d’études supérieures ou d’un baccalauréat doublé de deux années d’expérience professionnelle en rapport avec le secteur où se déroulera le stage. Les candidats aux stages « Roms » doivent parler couramment anglais.

 Haut de page

 

 

 

Stages atypiques

 

L’ensemble des offres de stage décrites ci-dessus concernent les stages dits « administratifs », pour lesquels l’accès est strictement encadré par les institutions. Ces stages sont, pour la majorité, rémunérés.

Mais il est également possible de postuler à des stages dits « atypiques » dans les institutions européennes, comme la Commission européenne ou la Cour de justice de l’Union européenne. Ces stages sont des contrats tripartites conclus entre l’étudiant, son université ou école et le service où le stage s’effectuera, et ne répondent pas aux conditions du stage classique.

Reposant sur une base contractuelle, les conditions peuvent varier. Un élément reste néanmoins constant : la rémunération est exclue.

A noter : chaque année, la fondation Heinz-Schwarzkopf récompense un jeune Européen ayant contribué à la coopération et à l’intégration européenne. Le prix est doté de 5 000 euros. Cette somme doit financer un stage de six mois dans une institution européenne.

 

 

 

En savoir plus :



touteleurope

A lire aussi

Laisser un commentaire