Test Blu-ray : Point limite


États-Unis : 1964
Titre original : Fail safe
Réalisation : Sidney Lumet
Scénario : Walter Bernstein
Acteurs : Henry Fonda, Walter Matthau, Fritz Weaver
Éditeur : Rimini Éditions
Durée : 1h52
Genre : Guerre
Date de sortie cinéma : 25 février 1965
Date de sortie DVD/BR : 16 juin 2020

A la suite d’une erreur technique, un groupe de bombardiers américains est envoyé en mission avec l’ordre de bombarder Moscou. Il est désormais impossible de les arrêter. Le président des États-Unis va tout faire éviter une guerre nucléaire…

Le film

[4,5/5]

S’il y a vraiment un élément frappant à la découverte de Point limite, réalisé par Sidney Lumet en 1964, c’est son extrême ressemblance, tant thématique que formelle, avec le Dr Folamour de Stanley Kubrick, tourné la même année. Tensions avec le bloc soviétique, péril atomique, guerre imminente, réunions de crise mettant en scène des militaires débattant de la meilleure stratégie… Tout jusqu’au dénouement semble lier les deux films. Sauf que bien sûr, d’un côté, Point limite jouait la carte du réalisme quasi-documentaire quand Dr Folamour privilégiait de son côté l’humour le plus débridé…

Largement sous-estimé en son temps au bénéfice du film de Kubrick, Point limite semble aujourd’hui avoir bénéficié d’une solide – et méritée – réhabilitation, au point d’en rattraper en termes de réputation son rival de toujours. Ainsi, sur le site de référence IMDb, Point limite affiche une note cumulée de 8/10, talonnant Dr Folamour et sa note de 8,4/10. Le temps aura donc permis au film de Sidney Lumet d’être enfin apprécié à sa juste valeur…

Avec cinquante ans de recul, force est en effet de constater à quel point Point limite en impose. Il s’agit en effet d’un film de guerre, presque d’un film de « fin du monde », mais ne proposant jamais la moindre scènes d’affrontement ou de destruction. S’ouvrant sur une scène de cauchemar à la tonalité versant franchement dans le fantastique, le film de Lumet reprendra par la suite la direction d’un réalisme absolu, aussi clinique qu’angoissant.

Adapté d’un roman américain à succès d’Eugene Burdick et Harvey Wheeler, le film de Sidney Lumet risque bien de surprendre le spectateur. Pour son refus obstiné du spectaculaire d’abord, et pour son entêtement à filmer l’horreur de la guerre en proposant uniquement le point de vue de militaires et de politiques discutant dans leurs bunkers et leurs chambres fortes. Et pourtant, c’est peu dire que Point limite fonctionne en termes de suspense, s’avérant même proprement oppressant. Constamment à la limite du documentaire, le film de Lumet développe un suspense littéralement terrifiant, ce qui s’avère un véritable tour de force si l’on considère que le spectateur ne fera finalement qu’observer l’évolution de petits symboles sur des écrans de contrôles et/ou écouter les âpres négociations entre l’Est et l’Ouest par le biais du président Henry Fonda…

Mais Fonda ne sera pas le seul à briller au casting, puisqu’on y retrouvera beaucoup d’acteurs ayant marqué leur temps : Walter Matthau bien sûr, mais également Dan O’Herlihy, futur « vieux » patron d’OCP dans Robocop, Larry « J.R Ewing » Hagman en interprète pour le président. Les amateurs de comédie seront également étonnés de retrouver dans un petit rôle le phénomène Dom DeLuise (crédité Dom DeLouise au générique du film), complice de Mel Brooks et future très grande voix de doublage dans le domaine de l’animation.

Le Blu-ray

[4,5/5]

Véritable classique oublié, Point limite s’impose donc comme un véritable petit chef d’œuvre, une pépite indispensable que Rimini Éditions a décidé d’exhumer cette semaine pour notre plus grand bonheur. Un petit trésor de film qui fait encore mouche plus de cinquante ans après sa réalisation, et qui débarque enfin chez nous en Blu-ray. Une bonne nouvelle qui devrait ravir les cinéphiles et les amoureux de Sidney Lumet, et faire chuter les prix insensés pratiqués sur Internet pour l’antique édition DVD de 2006 de chez Sony. C’est d’autant plus net que cette édition Blu-ray de Point limite a ici bénéficié du superbe travail effectué par Sony sur un nouveau master 4K. Le rendu global est donc assez magnifique, avec un piqué et un niveau de détail étonnant. Les contrastes sont solides, la profondeur de champ remarquable et le grain cinéma a été scrupuleusement préservé : du très beau travail. Côté son, VO et VF d’époque sont proposées en DTS-HD Master Audio 2.0, en mono d’origine of course, avec un son relativement clair et sans souffle. On préférera tout de même la version originale, qui restitue plus fidèlement les ambiances « d’arrière-plan » que sa consœur française.

Les suppléments proposés par Rimini Éditions sur cette édition Blu-ray de Point limite sont placés sous le signe du talentueux Jean-Baptiste Thoret. Le critique et historien du cinéma fait donc des infidélités à Studiocanal et à la collection qu’il dirige chez l’éditeur concurrent pour s’exprimer pendant près d’une heure sur le cinéma de Sidny Lumet en général, et sur ce film en particulier. Il le fera par le biais de deux sujets réalisés par La plume pour Rimini Éditions. Dans le premier, intitulé « Le style invisible de Lumet » (13 minutes), Jean-Baptiste Thoret reviendra sur les choix de mise en scène du cinéaste, très discrets par rapport aux autres artisans du septième Art de sa génération (John Frankenheimer, Sam Peckinpah, William Friedkin…), mettant énormément leur « patte » en avant et dont le style est repérable en seulement quelques plans. Il complétera cette intéressante analyse du style Lumet avec un retour sur le film intitulé « Un Monde sans lendemain » (37 minutes). Après avoir remis le film dans son contexte de tournage, il reviendra sur les thématiques-clés du film en revenant notamment sur le climat sociopolitique des années 60. Très intéressant !

On terminera le tour des suppléments avec un commentaire audio de Sidney Lumet (VOST), probablement enregistré au début des années 2000. Il y reviendra sur la genèse du film et sa note d’intention en tant que cinéaste, sur le message politique qu’il a voulu amener, mais reviendra également sur des aspects plus techniques du métrage, comme le tournage de certaines séquences, les acteurs, etc. On continuera ensuite avec un making of (16 minutes), datant également de la première édition DVD du film. On y trouvera quelques extraits d’entretiens avec le réalisateur Sidney Lumet et divers acteurs, dont George Clooney, producteur / acteur du remake de Point limite, réalisé par Stephen Frears en 2000, et ayant la particularité d’avoir été réalisé et diffusé en direct et en noir et blanc sur la chaîne CBS aux États-Unis. On terminera enfin avec la traditionnelle bande-annonce.



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire