Otto Gross, le rebelle affolé (Viabilités psychanalytiques en perspective 5)



L' « enfant terrible » (1) de la psychanalyse (2), c'est Otto Gross. Né dans une famille riche qui l'a surprotégé et a désiré « le bien placer dans la vie », Otto Gross est quelque part materné par son père dépresseur et adulé jusqu'à l'éploration par sa mère dépresseuse (parce que mise sur la touche alors, dans l'ambiance patriarcale attaquée par son fils – ambiance pourtant transgenrée déjà au début du XXème siècle) (3) … Ce climat d'enfance le (…)


Société



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire