Est-il vrai qu’aucune école n’a fermé ses portes à cause du Covid-19 depuis le 11 mai, comme l’affirme le ministre de la Santé ?


Olivier Veran le 10 mai 2020 dans la cour de l’Elysée.  (ARNAUD JOURNOIS / MAXPPP)

Alors que les écoles et les collèges rouvrent à partir du 22 juin avec présence obligatoire, le ministre de la Santé Olivier Véran a dressé un bilan des réouvertures de certaines classes depuis le 11 mai. Selon lui, tout s’est bien déroulé : « Nous n’avons pas fermé une école maternelle ou une école primaire dans notre pays depuis le 11 mai parce qu’il n’y a pas eu de reprise épidémique à travers les écoles. Il y a eu un lycée et des classes mais une école entière non », a-t-il dit sur LCI. C’est faux et la cellule Vrai du faux vous explique pourquoi.  

Depuis un peu plus d’un mois, plusieurs écoles ont bien fermé leurs portes après des cas de coronavirus ou des suspicions. Par exemple, une école primaire à Vichy dans l’Allier est en ce moment fermée jusqu’à nouvel ordre après la découverte de deux cas. Mais il y a d’autres exemples : sept écoles à Roubaix fermées courant mai, d’autres dans l’Oise, en Charente, mais aussi à Toulouse ou encore à Nice. La liste n’est pas exhaustive. Contrairement à ce qu’affirme Olivier Véran, des écoles ont bien renvoyé tous les élèves chez eux depuis le déconfinement.

Il est difficile de savoir combien précisément d’établissements ont fermé. Le ministère de l’Education ne nous a pas donné de chiffres précis mais Jean-Michel Blanquer affirmait le 18 mai, soit une semaine après la réouverture des premières écoles, que 70 établissements sur 40 000 avaient fermé leurs portes. 

L’actuel protocole d’une soixantaine de pages, qui sera allégé dans les prochains jours, n’impose pas de règles précises concernant la fermeture ou non d’une école lorsqu’un cas de coronavirus est détecté ou soupçonné. Evidemment, l’élève ou l’adulte doit être isolé et renvoyé chez lui mais le document indique seulement que « des décisions de quatorzaine, de fermeture de classe ou d’école peuvent être prises », sans plus de détails. 

Vu le contexte, des maires ont plutôt voulu rassurer les parents. C’est souvent par principe de précaution que des dizaines d’écoles ont fermé ces dernières semaines alors que sept foyers de contamination ont été identifiés dans le milieu scolaire depuis un mois selon Santé publique France, soit 3% des foyers détectés en France. 



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire