La Commission européenne prône une démarche commune pour l’achat de vaccins anti-coronavirus



BRUXELLES (Reuters) – Les gouvernements européens ont donné vendredi un mandat politique à la Commission européenne pour négocier en leurs noms les pré-commandes de vaccins potentiels contre le coronavirus, a annoncé la commissaire européenne à la Santé et à la Sécurité alimentaire, Stella Kyriakides, qui a appelé à mettre de côté les initiatives individuelles lancées par plusieurs Etats membres.

La commissaire européenne a ajouté qu’un soutien « énorme » s’était dégagé parmi les gouvernements des Vingt-Sept en faveur du plan de la Commission de puiser dans un fonds de 2,4 milliards d’euros pour financer ces achats.

Pour autant, l’Allemagne, la France, l’Italie et les Pays-Bas sont déjà en discussions parallèles avec des laboratoires pharmaceutiques pour acheter des vaccins, des initiatives susceptibles de fragiliser la démarche communautaire européenne.

« Ces deux voies devraient converger pour le bénéfice de l’ensemble des Vingt-Sept », a souligné Stella Kyriakides. « Il ne s’agit pas d’être en concurrence, mais de travailler ensemble », a-t-elle ajouté lors d’une conférence de presse.

(Francesco Guarascio; version française Henri-Pierre André)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire