Trump va reprendre ses meetings, y compris là où la pandémie progresse


Le président américain Donald Trump a annoncé mercredi 10 juin l’organisation prochaine de meetings de campagne dans quatre Etats : Oklahoma, Floride, Arizona et Caroline du Nord.

La locataire de la Maison-Blanche n’a jamais caché qu’il était impatient de retrouver les estrades de campagne, abandonnées en mars en raison de l’épidémie de coronavirus.

Etats-Unis : « Les conditions d’un soulèvement plus large sont là »

La pandémie progresse, Trump revient

Son équipe n’a, à ce stade, fourni aucune indication sur les conditions sanitaires dans lesquelles seront organisés ces grands rassemblements afin d’éviter une propagation du virus. Dans trois de ces quatre Etats – Arizona, Floride, Caroline du Nord –, le nombre de cas de Covid-19 est en hausse, selon les données du « New York Times ». Lors d’une table ronde à la Maison-Blanche, Donald Trump a déclaré :« Nous allons commencer nos meetings, nous pensons que le premier aura probablement lieu à Tulsa, dans l’Oklahoma. Il y en aura un énorme en Floride. Ils seront tous énormes. »

La semaine dernière, le magazine « Politico » expliquait déjà que le président et son équipe sont convaincus que les immenses manifestations contre le racisme qui ont eu lieu ces derniers jours à travers les Etats-Unis rendront moins audibles les critiques de ses adversaires sur une reprise que certains jugent prématurée.

Pourquoi la mort de George Floyd réveille enfin l’Amérique





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire