Stéphane Soumier, libre, direct, incisif



« À chaque fois, les beaux esprits considèrent qu’un journaliste « fait son boulot » quand il défend la veuve et l’orphelin, jamais quand il défend l’entrepreneur. » (Stéphane Soumier, 24 mai 2016). Une phrase, l’air sibyllin, écrite au détour d’une réponse à un commentaire de son blog qui donne toute la mesure de la saine obsession du personnage : sans entreprises, pas de richesse nationale, pas de redistribution, pas de solidarité sociale… (…)


Economie



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire