Berlin compte interdire son territoire aux non-Européens jusqu’à fin août



BERLIN (Reuters) – L’Allemagne prévoit de prolonger jusqu’au 31 août l’interdiction d’entrée sur son territoire aux voyageurs non-européens, une mesure mise en place depuis l’épidémie de coronavirus.

La décision devrait être approuvée mercredi en conseil des ministres, ont précisé mardi des sources gouvernementales.

Cette interdiction pourra être levée au cas par cas pour les pays affichant un faible taux de contamination au SARS-CoV-2.

L’Allemagne doit ouvrir le 15 juin ses frontières aux ressortissants de l’Union européenne, de Grande-Bretagne, d’Islande, de Norvège, de Suisse et du Liechtenstein, à l’exception des pays qui interdisent eux-mêmes l’accès à leur territoire ou continuent d’appliquer des mesures de confinement.

Ces cas concernaient seulement la Norvège et l’Espagne il y six jours.

Le ministère des Affaires étrangères continuera également de déconseiller les voyages non-essentiels en Grande-Bretagne tant que les autorités de Londres imposeront une période d’isolement de 14 jours aux voyageurs arrivant sur le territoire britannique.

(Andreas Rinke, version française Jean-Stéphane Brosse)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire