INFO OBS. L’eurodéputé RN Jean-François Jalkh visé par une demande de levée d’immunité



Est-ce l’un des derniers rounds de l’enquête judiciaire, déjà bien fournie, visant la gestion des assistants européens par le Rassemblement national (RN, ex-Front national) ? Les juges du pôle financier de Paris qui instruisent ce dossier ont demandé le 13 janvier la levée de l’immunité parlementaire de Jean-François Jalkh, membre historique du parti d’extrême droite et actuellement élu au Parlement européen. Cette levée de l’immunité permettrait aux enquêteurs financiers français d’entendre l’homme politique sous le régime de la garde à vue, puis, éventuellement, de le mettre en examen. En raison de la crise sanitaire, les délais de transfert puis d’examen de cette demande pourraient être rallongés.

Le nom de Jean-François Jalkh a été plusieurs fois cité au cours de l’information judiciaire ouverte en décembre 2016 sur les assistants parlementaires européens de l’ex-FN. Les juges soupçonnent le parti d’avoir mis en place un système d’ampleur pour utiliser les fonds du Parlement à des fins politiques. Au





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire