Aux municipales, accords et désaccords entre socialistes et écologistes


L’union est un combat. Le second tour des élections municipales le montre une fois de plus. Entre les socialistes et les écologistes, tout ne fut pas rose. Loin de là. Et si, nationalement, les patrons du Parti socialiste (PS) et d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) affichent leur désir d’union à coups de tribunes ou d’université d’été commune, sur le terrain, les divisions persistent, voire éclatent.

Il y a des maires socialistes sortants qui ne veulent plus des écologistes. Ainsi, à Lille, les écolos, arrivés en deuxième position au premier tour, ne seront pas sur la liste de Martine Aubry parce qu’ils n’ont pas obtenu le nombre de places qu’ils voulaient. Une rupture historique. « Martine Aubry a été une figure de la politique française et lilloise, mais elle n’est pas dans le monde d’après », cingle la tête de liste écologiste Stéphane Baly, qui se voit maire de Lille le 28 juin.

Martine Aubry sans les écologistes à Lille : « C’est fini, la page est tournée »

A Dijon, François Rebsamen, largement en tête le 15 mars avec 38,25 %, n’a pas négocié avec les écolos qui n’ont obtenu que 15,10 %. « Rebs » dirigeait la ville avec des Verts depuis des années. Mais, cette fois-ci, il ne veut plus d’eux. Comme Martine Aubry, il n’a plus confiance dans ses anciens alliés.

« Il y avait de l’humiliation »

Et il y a des écologistes, en tête au premier tour, qui ne veulent pas des socialistes. Ainsi, à Strasbourg, Jeanne Barseghian a créé la surprise en arrivant largement première le 15 mars av

Votre abonnement vous permet de :

Accéder à nos articles réservés en exclusivité à nos abonnés

Profiter du magazine au format PDF tous les mercredis à partir de 20h

Soutenir une rédaction qui s’engage à vous fournir une information fiable et de qualité

Bénéficier d’un espace personnel pour choisir vos newsletters, parcourir la sélection de la rédaction, sauvegarder vos articles en favoris, gérer vos informations…

Intégrer la communauté de notre Club Abonnés et participer à nos événements artistiques et culturels





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire