Wambach, l'inspiration de toute une génération



Abby Wambach
Née le 2 juin 1980, Rochester, New York (États-Unis)
255 sélections, 184 buts

La joueuse

Depuis la première édition de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, les États-Unis appartiennent aux ténors de la discipline. Une joueuse incarne mieux que toute autre l’esprit de compétition qui anime depuis toujours les Stars and Stripes : Abby Wambach. La double championne olympique, Joueuse Mondiale de la FIFA 2012 et championne du monde 2015 a tenu un rôle de premier plan tout au long de sa carrière, sur le terrain comme en dehors.

Wambach n’a jamais été du genre à s’économiser. Un but mémorable, inscrit dans les dernières secondes du match face au Brésil lors d’Allemagne 2011, résume à la perfection son incroyable rage de vaincre.

Auteure de 184 réalisations, Wambach reste à ce jour la meilleure buteuse de l’histoire de l’équipe des États-Unis. L’Américaine a également trouvé le chemin des filets à 14 reprises en quatre Coupes du Monde Féminines, ce qui fait d’elle la deuxième meilleure artificière du tournoi, à égalité avec l’Allemande Birgit Prinz. À l’issue de Canada 2015, les deux joueuses ont dû céder la première place de ce classement à Marta.

Mais au-delà des statistiques et des records, Wambach s’est toujours distinguée par sa force de caractère. « J’ai vécu une très belle vie et si je peux dire ça, c’est grâce aux liens d’amitié que j’ai tissés tout au long de ma carrière », confiait l’intéressée à Fox Soccer à la veille de la finale de la Coupe du Monde Féminine 2015. « J’ai grandi avec cette équipe. Mes coéquipières m’ont accompagnée dans les bons et les mauvais moments. Je tenais donc à exprimer ma reconnaissance d’avoir eu la chance d’évoluer si longtemps au milieu de toutes ces femmes extraordinaires. »

Wambach n’a pas coupé les ponts avec le football. Aujourd’hui, elle met son expérience au service des autres à travers des conférences et des discours de remise de diplômes, aux cours desquels elle milite pour l’émancipation féminine.

Le Palmarès

  • Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ (2015)
  • Tournoi Olympique de Football Féminin (2004, 2012)
  • Joueuse Mondiale de la FIFA (2012)
  • Joueuse Américaine de l’Année (2003, 20004, 2007, 2010, 2011, 2013)

Les souvenirs

« Indépendamment des circonstances, en 2003, je représentais le seul changement par rapport à 1999 », explique Wambach au moment d’évoquer la défaite des États-Unis devant leur public, en demi-finale de l’édition 2003, contre l’Allemagne. « Mais curieusement, cette Coupe du Monde était en fait un mal pour un bien. Notre échec a contribué à définir le reste de ma carrière. Je me rappelle des joueuses allemandes qui courraient partout, folles de joie. La sélectionneuse April Heinrichs a remarqué que je les observais. Elle m’a dit : ‘Viens, on rentre’. Je lui ai répondu : ‘Non, je veux me souvenir de ça’. »

« Nos jeunes ont toutes les raisons d’être optimistes », confiait Wambach au lendemain du sacre des États-Unis en finale de la Coupe du Monde Féminine, 11 ans et 287 matches après sa première apparition dans cette compétition. « Désormais, l’équipe est entre leurs mains. Je peux m’en aller maintenant. Je sais que tout le monde voulait me voir marquer. C’est sûrement pour ça que ça ne s’est pas produit ! Je suis fière et honorée d’avoir fait partie de cette équipe pendant tant d’années. »





Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire