Donald Trump a-t-il demandé à Melania de sourire pour la photo après les manifestations ?


Après les manifestations contre les homicides de Noirs par des policiers aux Etats-Unis, le Donald Trump et son épouse ont posé devant les objectifs lors d’une visite au Sanctuaire national Saint-Jean-Paul II à Washington D.C, après une première séance photo du président, Bible à la main, devant l’église épiscopalienne Saint John. Seulement, Donald Trump a semblé remarquer que Melania Trump ne souriait pas. Avant de lui dire quelque chose et qu’elle esquisse ensuite un sourire forcé.

La visite du président au sanctuaire, après avoir dispersé les manifestants à coup de gaz lacrymogènes pour poser devant l’église épiscopalienne Saint John, une Bible à la main, a à son tour fait bondir la hiérarchie religieuse, qui l’accuse de vouloir manipuler l’électorat catholique.

« Je trouve cela déconcertant et répréhensible qu’un site catholique permette d’être détourné et manipulé d’une façon si flagrante [et] qui viole nos principes religieux », a dénoncé dans un communiqué l’archevêque de Washington, Wilton Gregory.

Le souverain pontife, mort en 2005, « n’aurait certainement pas cautionné l’usage de gaz lacrymogènes et d’autres moyens de dissuasion pour faire taire, disperser ou intimider [les manifestants] pour se faire photographier devant un lieu de prière et de paix », a-t-il ajouté.

D’autres responsables épiscopaliens de Nouvelle-Angleterre ont dans un communiqué dénoncé un acte « honteux et moralement répugnant », le président voulant « prétendre avoir le soutien des chrétiens et celui de l’Église épiscopalienne » en se livrant à ces séances photo.

LIRE AUSSI > Melania affiche ses divergences avec son époux : « Cela sert Donald Trump »

Melania Trump se désolidarise-t-elle de son mari ? Ce n’est pas la première fois que la première dame semble tendue à ses côtés. Déjà en avril 2017, lors d’une visite officielle du couple Macron à Washington, Melania semblait refuser que Donald Trump lui tienne la main pour une photo officielle avec ses homologues français.

Qui est « personne », l’auteur.e d’une mystérieuse lettre à Melania Trump ?

Même rengaine à Tel Aviv, un an plus tôt où elle balayait carrément la tentative du président américain, d’un revers de la main. Bien loin, donc, de l’idylle si évidente entre Barack Obama et sa femme Michelle, qui n’hésitaient pas à le dévoiler leur amour au grand jour.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire