Al-Mutawa se sert des souvenirs pour préparer l'avenir



  • Bader Al-Mutawa est l’un des meilleurs buteurs historiques du Koweït
  • Il a disputé les 5 matches de qualification pour Qatar 2022
  • L’attaquant évoque l’ambition de son équipe de retrouver les sommets

Le Koweït a eu sa période dorée en Asie en remportant la Coupe d’Asie de l’AFC 1980 et en s’ouvrant les portes de la Coupe du Monde de la FIFA, Espagne 1982™. Quarante ans après leur participation historique à la phase finale, les Moyen-orientaux sont déterminés à renouer avec la gloire. « C’est une équipe mythique et une source de fierté pour notre pays. Elle a tracé un chemin qui a inspiré les générations suivantes », explique le capitaine Bader Al-Mutawa à FIFA.com. « Chaque fois que je regarde ces matches en vidéo et sur la chaîne sportive, je n’ai qu’une envie, c’est de réécrire cette histoire. »

Les qualifications asiatiques en cours pour Qatar 2022 pourraient permettre au Koweït d’y parvenir. Al-Mutawa, qui dispute sa cinquième campagne de qualification mondialiste, est satisfait des débuts de sa formation dans le Groupe B. Actuellement deuxièmes devant la Jordanie à la différence de buts, les Al-Azraq (les Bleus) ne sont qu’à deux points de l’Australie, leader. Seules trois rencontres les séparent du tour final, qu’ils ont désormais de bonnes chances d’atteindre.

« Notre retour en force a surpris », remarque Al-Mutawa. « Le Koweït a été suspendu des qualifications pour Russie 2018. Nous n’avons joué aucune compétition jusqu’en 2019, où nous avons pris part à des tournois régionaux tels que la Coupe du Golfe Persique et le Championnat d’Asie de l’Ouest. Mais nous avons réussi à construire une équipe compétitive. Nous avons encore trois matches à jouer, deux face à nos principaux adversaires, l’Australie et la Jordanie, et le dernier contre Chinese Taipei. Le report des rencontres nous a donné suffisamment de temps pour nous préparer. Nous devons retrouver notre forme physique pour être prêts à la reprise des qualifications. »

La dernière participation des Al-Azraq à l’ultime étape qualificative remonte à la compétition préliminaire d’Allemagne 2006. « Nous avons fait bonne figure pendant la première phase, mais la lutte a été féroce lors du tour final », se souvient Al-Mutawa. « Nous avons commis des erreurs qui nous ont coûté la qualification. Nous visons plus haut aujourd’hui. Avant le début de la campagne, nous voulions juste participer. Mais cinq journées plus tard, nous entrons dans la dernière ligne droite. Nous devons profiter de la situation et ne pas gâcher nos chances. »

Aujourd’hui âgé de 35 ans, Al-Mutawa fait parler son leadership et son expérience pour encadrer la relève. L’importance de son rôle est soulignée par sa titularisation lors de quatre des cinq matches du Groupe B. Il est entré en jeu dans le cinquième, un nul vierge contre la Jordanie à Amman.

« J’ai toujours voulu servir mon équipe, alors je travaille mes performances physiques à cette fin », explique celui qui a inscrit trois buts, dont celui de la victoire au Népal (1-0). À ce jour, le Koweït affiche l’attaque la plus prolifique (17) en phase de groupes, avec l’Iran. « Le score est important, bien sûr, mais ce que nous voulons avant tout, c’est amasser des points pour être maîtres de notre destin. Il en reste neuf à prendre et nous tenterons d’en engranger le plus possible. Ce sera notre premier objectif lorsque nous reprendrons les qualifications. »

Le poids de l’histoire

Seul membre de l’équipe à posséder un solide vécu compétitif, Al-Mutawa doit guider ses coéquipiers. « Nous sommes tous conscients d’aborder la dernière étape, où chaque match se joue comme une finale. Je m’attends à une montée des pressions, et j’essaierai de partager mon expérience avec le reste du groupe », assure-t-il. « Nous devons réussir à gérer la pression psychologique pour nous dépasser sur le terrain, en faisant preuve de combativité. »

Les Koweïtiens possèdent un avantage historique sur l’un de leurs adversaires directs. Ils ont battu l’Australie à deux reprises à l’occasion des préliminaires de la zone Asie/Océanie pour Argentine 1978 (1-0 et 2-1). Ils ont aussi remporté deux victoires face aux Socceroos dans les qualifications pour la Coupe de l’AFC. Ils se sont imposés sur leurs terres (2-0) lors de la campagne pour l’édition 2007. Trois ans plus tard, ils ont « Les quatre points pris en deux confrontations avec l’Australie nous ont permis de nous qualifier », se souvient Al-Mutawa. « Nous devrions nous inspirer de ce match pour nous battre en Australie et revenir avec une victoire. Nous accueillerions ainsi la Jordanie en pleine confiance, et nous pourrions ‘aborder notre dernier match à Taipei avec toutes nos chances », conclut Al-Mutawa.

Bader Almotawaa of Kuwait and Michael Zullo of Australia challenge for the ball

Al-Mutawa en sélection

  • Première convocation en 2003
  • Participation à 3 Coupes de l’AFC
  • Participation à 9 Coupes du Golfe Persique
  • Vainqueur et meilleur buteur de la Coupe du Golfe Persique 2010 au Yémen

Parcours en Club

  • Al-Mutawa n’a porté les couleurs que d’un seul club, le Qadsia SC. Il a fait ses débuts en 1994 et a intégré l’équipe première en 2001.
  • Il a gagné 7 Premier Leagues koweïtiennes, 7 Coupes de l’Émir, 8 Coupes du Prince héritier et 6 Supercoupes.
  • Il a également remporté la Coupe de l’AFC 2014 et la Coupe des Clubs Champions du Golfe 2005.
  • Il a été prêté au Al-Nassr saoudien et au Qatar SC qatari



Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire