On s’y emploie. Le cas de conscience des salariés obligés de travailler en chômage partiel


Image d’illustration. (VINCENT ISORE / MAXPPP)



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire