Alain Duhamel : comment devient-on le chroniqueur politique le plus influent du pays ?



« C’est la porte de la vieillesse, même si aujourd’hui, ce n’est pas encore le grand âge. J’affronte cette perspective sans plaisir, comme tout le monde, je redoute les signes inévitables de la dégradation physique et intellectuelle, mais sans terreur. L’approche de la mort ne m’effraie pas, je l’ai d’ailleurs déjà frôlée de très près et jusqu’ici je ne suis victime d’aucune régression sensible. (…) Nous avons [ma femme et (…)


Politique



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire